Le Bal des escargots de Jean-Claude Martineau

Genre : Comédie
Distribution : 5H 6F
Durée : Environ 1 h 45
Effervescence chez Martine et Paul qui marient leur fille Margot... Mais si Martine et sa mère Hortense, toutes deux hyper actives, courent de pièce en pièce, ce n'est pas le cas de Paul, surnommé l'escargot par son entourage, qui se traîne lamentablement dans la maison, à la recherche de ses vêtements. La belle famille est déjà arrivée depuis longtemps ; les invités attendent devant la mairie où Jean-Pierre, maire et ami de Paul, fait les cent pas, attendant la mariée qui, ayant brusquement pris conscience que son ami Flavien pouvait ressembler un jour à son escargot de père... ne veut plus convoler en juste noce ! Affolement général ! Econduit, le malheureux Flavien disparaît tandis que sa famille, venue tout spécialement de la Creuse pour la cérémonie, ne l'entend pas de cette oreille et envahit la maison de la « presque mariée », bien résolue à y trouver le gîte et le couvert pour quelques jours. Il y a là Raoul, colonel en retraite, autoritaire et sans concession ; Mathilde, son épouse, complètement à l'Ouest et soumise à son militaire de mari ; Aglaée, la tante, célibataire, nymphomane excitée et Donatienne, la mamie qui protège son petit Flavien comme un bébé. Bien évidemment, il faut un responsable à cet état de choses et le pauvre Paul est un bouc émissaire tout désigné. Tout le monde lui tombe dessus et, une fois, les rancunes assouvies, le calme pourrait revenir dans la maison...Oui mais voilà... L'arrivée inattendue de Lionel Chamoulard, ancien copain de régiment de Paul, déprimé, divorcé, chômeur, suicidaire et sans domicile fixe, ne va rien arranger à la situation. Surtout qu'il prend la famille en otage en exigeant le retour de son infidèle épouse. Le retour de Flavien, habillé en bonze et psalmodiant des pensées bouddhistes de sa composition... non plus ! Le parfum aphrodisiaque à base de sécrétion glandulaire de chevrotin asiatique utilisé par Jean-Pierre va quelque peu perturber le comportement de la nymphomane Aglaée. Paul va trouver en Mathilde une alliée de choc qui, sortant de 30 ans de tutelle, vient de décréter une grève du sexe et de coller son autoritaire mari en quarantaine... A partir de là, la situation est renversée et comme dit Mathilde :  "Faut jamais faire chier un escargot qui roupille. L'escargot a le réveil brutal et l'humeur belliqueuse. On va vous en faire baver!". Alors, envoyez la musique et que le bal des escargots commence !

 Note de l'auteur. Tous les personnages de cette joyeuse comédie sont très agréables à incarner. Ils ont tous un caractère, un physique, une présence que vous deviez prendre plaisir à jouer. Comme dans beaucoup de mes pièces, les temps de présence sur scène sont intéressants, ce qui vous permettra, du moins je l'espère, de travailler dans une bonne ambiance au cours de joyeuses répétitions.