Le Ventriloque de Philippe Andrieu

Genre : Sketch, saynète
Distribution : 1H 1F
Durée : Environ 30 minutes
Le vieux Jasper prépare un spectacle pour enfants. Il est fatigué, découragé. Pendant qu’il se maquille, il ne cesse de râler. S’instaure alors un dialogue avec la poupée, qui lui sert de confidente. Il va lui dire qu’il en a assez d’essayer de faire rire des enfants avec un numéro ringard. Il s’en prend à la poupée, qu’il juge démodée. Il envisage de la remplacer par une autre marionnette, plus moderne. S’ensuit une dispute, au cours de laquelle le spectateur perdra pied, entre la réalité et le fantasme : la poupée s’exprime-t-elle par elle-même, ou bien s’agit-il simplement d’un dédoublement de la personnalité de Jasper, à travers sa relation à Miette, à qui il parle depuis trente ans, sur scène et en dehors. Le doute est entretenu durant toute la pièce, la poupée faisant montre d’un caractère très personnel, avec des réactions de colère, d’émotion et de tristesse. Miette saura-t-elle convaincre Jasper de ne pas l’abandonner au grenier, et de continuer sa carrière avec elle ?

 Note de l'auteur. Deux possibilités : interpréter la scène avec une enfant entre 8 et 10 ans (option choisie lors de nos représentations, propice à rendre l'émotion); ou bien avec une véritable poupée de chiffon, et une voix off ou enregistrée. A moins d'être soi-même... ventriloque !