• Trente-neuf ans de règne : plus que la prĂ©sence au pouvoir de tous les prĂ©sidents de la Ve RĂ©publique ...
  • Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle Ă©bouriffant et drĂ´le qui tourne en rĂ©gion parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimĂ© des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est dĂ©sespĂ©rĂ©.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Pour en finir avec la solitude, un talk-show programmé sous un magic mirror. Quelle belle initiative que d'installer un chapiteau en plein centre ville de Sevran, une ville du 93 où tout d'un coup le théâtre s'écrit au pluriel comme liens et mixités.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 13/11/2014
au 14/12/2014

Jeudi, vendredi et samedi Ă  20h30 et dimanches Ă  15h sous un chapiteau Magic Mirrors, au parc des Soeurs de Sevran.
Théâtre de la Poudrerie
6, avenue Robert-Ballanger
93270 SEVRAN
Réservations :
01 41 52 45 30
Site Internet
Il est des villes d'Ile-de-France où le mot théâtre s'entend sourdement, voire ne se prononce presque jamais. Culture banlieue rime souvent avec rap, slam et street-art. Un théâtre, c'est une porte qui ne s'ouvre pas à la misère sociale, pensent les gens qui vivent dans l'ombre de la culture. Valérie Suner et Alain Grasset ont ouvert la porte de cent-cinquante foyers de la ville de Sevran. Comédiens, metteurs en scène, techniciens ont investi des intérieurs, le temps d'une représentation théâtrale jouée en appartement.

A l'origine, il fallait trouver un sujet qui accroche les gens, un texte avec des mots simples qui leur rappelle un peu beaucoup d'eux-mêmes. Cinq auteurs se sont attablés avec des habitants, ils ont échangé le propos sur les choses de la vie, ils se sont écoutés, ils se sont respectés. Une confiance s'est installée entre auteurs et habitants, une fidélité s'est engagée dans l'écriture des monologues.

Le théâtre, ce sont aussi des rencontres, des liens, des constructions humaines échafaudées sur le présent et l'avenir. Ces personnes ont pu se mesurer au théâtre en le recevant chez elles. Un pas de porte a été franchi dans un sens et c'est déjà une victoire.

Nouvel objectif a été donné à Nadia Xerri-L : écrire une pièce avec des personnages existants, mettre en scène les comédiens de la première jetée avec la possibilité d'en intégrer un nouveau, faire participer un groupe d'habitants amateurs et le tout joué sous un magic mirror.

Le script s'inspire de la relation de l'homme à l'internet. Une démonstration quasi unanime qui meuble le quotidien de monsieur tout le monde, sans distinction sociale, quelle que soit la religion, mais avec une valeur ajoutée à l'intérêt porté à la virtualité des réseaux sociaux.

L'histoire. Cinq candidats ont été castés pour participer à une émission grand public. L'animatrice Enora s'empare du plateau telle une rock star, elle interpelle les candidats par leur prénom, les confronte à un quiz de culture générale et musical. Le tempo est donné, l'intensité gagne les esprits sur scène et dans le public. Des musiques festives accompagnées de personnes parées de déguisements orchestrent la soirée. La vitalité d'Enora ne défaille pas jusqu'au moment où les projecteurs font un arrêt sur un, deux, trois sur des imprévus.

La mise en scène de Nadia Xerri-L décolle, le spectacle se veut la copie conforme des talk- show programmés aux heures de grande écoute, les participants ne feignent pas leur plaisir mêlé d'anxiété d'être mis sous les feux de la rampe, le public est tout yeux, tout oreilles. Si ridicule de situation, il y a, peu importe, car ce genre d'émission draine la mixité sociale géographiée d'est en ouest et du nord au sud, in situ, une ville du 93, Sevran.

Le texte intègre parfaitement les nouveaux savoir-vivre contemporains en s'appuyant sur ce à quoi s'intéresse les gens aujourd'hui. Ils surfent, ils googlent, ils linkedlnent, ils facebookent, ils instagrament, ils youtubent, ils twittent, ils flickrent, ils myspacent, ils bloguent et parfois, ils boguent.

Pour en finir avec la solitude, un spectacle interactif et immersif qui s'invite dans tous les foyers à une heure où le silence envahit l'extérieur car tout se passe à l'intérieur. Cette émission canalise les attentions de 7 à 77 ans, met sous silence les récits de journée des parents et de leurs enfants, les jeunes couples mangent sur le pouce un plateau repas archi calorique, les p'tits vieux regardent par habitude comme pour en finir avec la solitude, le temps d'une infime parenthèse de leur triste existence.

Le public prend part au spectacle en manifestant son satisfecit. L'intensité dégagée par Enora, interprétée par Mathilde Monjanel, se transmet de regard en regard car l'animatrice starifiée se révèle avec ses emportements et ses fragilités. Mathilde Monjanel est une très agréable comédienne à découvrir, son talent est à la hauteur de l'audimat de l'émission qu'elle présente; à la seule différence, Mathilde restera Mathilde et ce, quelque soit le personnage de circonstance qu'elle interprétera.

Sylvain Bolle-Reddat, Pierre Giraud, Pascale Poirel, Wilda Philippe, Jean-Jacques Simonian, les cinq comédiens candidats de Pour en finir avec la solitude, aucun risque de s'ennuyer en leur compagnie. Dans la pièce, ils s'avèrent sincères, généreux, désinvoltes et pudiques et plus l'émission avance, plus ils se montrent sous leur véritable identité d'hommes et de femmes extraits de l'anonymat.

Félicitations, revient-il d'écrire aux habitants amateurs de Sevran qui ont participé à la réalisation de Pour en finir avec la solitude. Convier des gens de la localité où se joue la pièce pour les intégrer à part entière dans le spectacle est une belle et intéressante initiative. S'ils n'ont pas par habitude d'aller au théâtre, c'est le théâtre qui vient à eux.

Pour en finir avec la solitude, un spectacle qui a le mérite d'exister et aux gens de le faire vivre en poussant la porte du magic mirror à Sevran et dans les autres villes programmées pour la suite.
Mis à jour le 17/11/2014
NOTEZ-LE
Navettes Tremblay-Villepinte-Sevran gratuites. Sur réservation au 01 41 52 43. Les jeudis 20, 27 novembre et 11 décembre : départ 19h30 : Hôtel de Ville de Tremblay-en-France. Arrêts desservis : centre culturel Joseph-Kessel de Villepinte ; Parc des Soeurs à Sevran. Retour après le spectacle.
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE