• Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.
  • 2147 : c'est la date à laquelle un rapport de l'ONU prévoit que la pauvreté de l'Afrique aura diminué de moitié.
  • Deux monstres sacrés portés par une troupe pleine de feu, entre violence et tendresse, un spectacle à la Mnouchkine…
  • Qui connaît le peintre Philippe Dussaert (1947-1989), plasticien à l’origine du mouvement vacuiste dans les années 80 ?
  • Créé en 2014 au festival d’Avignon, ce spectacle met en scène quatre personnages au mal de vivre plus ou moins marqué.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Malik, ayant un contrôle d’histoire à réviser, demande de l’aide à Terrence, expert en la matière.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 07/10/2013
au 31/03/2014

Dimanche à 19h, lundi à 21h30.
Alambic Théâtre
12, rue Neuve de la Chardonnière
75018 PARIS
Métro Simplon
Réservations :
01 42 23 07 66 / 06 32 75 59 36
Site Internet
Terrence et Malik forment un duo clownesque classique. Le premier, Terrence, est le clown blanc, avec tout le sérieux, l’intelligence voire l’érudition qui l’accompagne. Dans son compagnon, on reconnaît le rôle d’Auguste, celui qui, ignorant, gaffe sans arrêt et maltraite pratiquement tout ce qu’il touche. On peut même dire qu’en matière d’ânerie, ce dernier excelle, puisqu'à l'âge de 32 ans, Malik est toujours en cinquième, classe qu’il "redouble" pour la vingtième fois...

Les deux comparses nous proposent l’intrigue suivante : Malik, ayant un contrôle d’histoire à réviser, demande de l’aide à Terrence, expert en la matière. Voilà le prétexte tout trouvé pour offrir au public un cours d’histoire drolatique, où l’on part de la cour de récréation pour arriver à la cour du roi de France.

L’idée de mélanger bouffonnerie et pédagogie est particulièrement bien trouvée, comme l’est celle d’inclure le public dans le salle de classe constituée d’élèves ayant tous une heure de colle. Chaque nom de spectateur est d’ailleurs cité individuellement, comme en classe lorsque l’on fait l’appel, et ceci sera prétexte à une des pointes humoristiques très réussies du spectacle : "Vous êtes privilégiés, c’est le genre de truc qu’on ne fera plus à l’Olympia...".

D'autres réussites humoristiques se retrouvent dans certains clins d’œil décalés, par exemple dans la présentation aussi intéressante qu’inattendue du personnage de Rocambole (qui est à l’origine de l’adjectif rocambolesque), du style littéraire assez particulier d’Alexandre Dumas ou dans la narration des détails morbides accompagnant l’exécution de Ravaillac. A cela on peut rajouter l’exposé sur Jeanne d’Arc et son destin de merguez.

Là où l’ensemble pèche parfois cruellement, et où une réécriture semble fortement conseillée, c’est dans la caractérisation des personnages. Quelques remarques de l’animateur Terrence sont totalement déplacées par leur vulgarité et leur méchanceté (les remarques sur la mère de Malik). L’auteur de la pièce devait également être en manque d'inspiration lorsqu'il transforme Malik en violeur potentiel. En outre, lorsque celui-ci fait une poésie très inspirée transformant la tirade du nez de Cyrano en tirade des nénés en hommage à sa professeur d’histoire, on en applaudit le savoir-faire poétique, mais pour illustrer ce qu’est un cancre, il y a probablement des procédés plus convaincants.

Espérons donc que le spectacle ne connaîtra pas le même destin que celui de Malik, et qu’il mûrira au fil des représentations.
Mis à jour le 14/01/2014
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE