• Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle Ă©bouriffant et drĂ´le qui tourne en rĂ©gion parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimĂ© des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est dĂ©sespĂ©rĂ©.
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (Ă  partir de 7 ans), d'après les dessins de SempĂ©.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Travestie en chevalier à l’occasion d’un bal masqué, une riche orpheline découvre sous ce déguisement les motivations -- peu reluisantes -- de Lélio, le jeune homme qui doit devenir son époux.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 07/02/2013
au 08/03/2013

Du mardi au samedi Ă  21h30, dimanche Ă  17h.
Lucernaire
53 Rue Notre-Dame des Champs
75006 PARIS
MĂ©tro Vavin, Notre-Dame des Champs, Montparnasse BienvenĂĽe
Réservations :
01 45 44 57 34
La Fausse Suivante est une initiation : celle d'une jeune fille qui, sous le masque, découvre ce qu'elle éprouve autant que ce qu'elle suscite. L'initiation est ici sociale, humaine et sexuelle. Tirant les fils de l'identité, de l'apprentissage, du désir et du pouvoir, Marivaux, dans une langue jubilatoire qui met en tension permanente les mots et les corps, nous invite à reconsidérer quelques unes de nos idées reçues.

Le faux Chevalier (qui est aussi une fausse suivante, dĂ©veloppant ainsi un double travestissement et donc un double secret) dĂ©couvre rapidement les noirs desseins de LĂ©lio, son promis, fĂ©ru d’arithmĂ©tique en ce qui concerne les affaires de cœur : celui-ci, non content de vouloir Ă©pouser cette demoiselle de Paris car "douze vaut mieux que six", entendons 12.000 livres de dot vaut mieux que 6.000, renie par la mĂŞme occasion la promesse de mariage faite Ă  une autre, la Comtesse.

La pièce pourrait s’arrêter là où les illusions tombent en poussière, avant même la fin de l’Acte I. Pourtant, le faux Chevalier pris au piège de son propre jeu, poursuit l’expérience : "Mais puisque je suis en train, continuons pour me divertir et punir ce fourbe-là, et pour en débarrasser la Comtesse".


Ce spectacle n'a pas encore été chroniqué
par la rédaction de La Theatrotheque.com.

Mis à jour le 08/04/2013
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE