Elie, mon nom secret . de Pierre Lagorce

Genre : Tragédie
Distribution : 4H 2F
Durée : Environ 1 h 15
Une rue paisible. Sur un banc comme chaque jour, Elie. Des pigeons s’affairent ; les débris de la vie, emportés par l’eau du caniveau, courent en se bousculant vers l’égout qui les attend gueule ouverte. Elie observe tout cela et bien d’autres choses. Ses pensées vont, viennent, tournent : les pigeons, on les dépigeonnise, comme les rats qu’on dératise… Une ombre paraît, s’assoit : l’Oncle. Enfant, Elie vivait dans une petite ville, chez l’Oncle, médecin, notable et collabo. C’était la guerre, Elie était un prénom difficile à porter ; on l’appelait donc Eloi, Elie était son nom secret. Il en allait de même pour sa petite copine Julie : son nom secret était Judith. Un jour, Julie et ses parents ont disparu. Et l’Oncle est devenu propriétaire de leur maison. Les ombres, l’Oncle, la Tante, le milicien Farget, Monsieur Bompard émergent du passé. Des dialogues et des scènes se rejouent. Bientôt, comme chaque jour à la même heure, une vieille dame viendra s’asseoir sur le banc, pour nourrir les pigeons. Et si c’était Julie… Cette pièce créée au théâtre Octave Mirbeau à Triel-sur-Seine a été représentée 37 fois par la Compagnie Amour Sauvage dont 30 représentations au Théâtre Le Guichet-Montparnasse à Paris, du 7 janvier au 9 février 2012.