• Après un arrĂŞt cardio-respiratoire de 35 minutes, Olivier Maillet, atterrit plus mort que vif au service rĂ©animation de l'hĂ´pital Bichat, Ă  Paris.
  • A applaudir tant il est rare d'Ă©couter un texte lĂ©gendaire se dire avec humilitĂ©.
  • Une vraie prouesse. L'un des meilleurs spectacles pour enfants depuis longtemps.
  • Courez vraiment voir son show, vous n’allez pas ĂŞtre déçu !
  • Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Poésie, quand tu nous tiens…

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 25/08/2019
au 07/10/2019

Les 25 août 20h30, les 26, 29 et 30 août à 18h30, le 7 octobre à 20h30.
Nord-Ouest
13, rue du Faubourg Montmartre
75009 PARIS
MĂ©tro Grands Boulevards
Réservations :
01 47 70 32 75
Alexia Carr a du chien et on ne peut pas passer à côté. On la savait auteur et contestataire. Sa pièce, Debout face à la mer – jouée récemment dans ce même théâtre – nous emportait sur les rivages de la Grèce avec un sculpteur persécuté par l’Administration et les désidératas technocratiques. Aujourd’hui, avec Maths et Muses, elle est seule, face à son public. La comédienne a du chien : rien d’étonnant ! Egalement chanteuse d’opéra (un beau timbre de mezzo) n’a-t-elle pas déjà incarné Carmen, la femme libre par excellence ? Ce qui ne veut pas dire qu’elle mène les hommes à la cravache. Elle la réserverait plutôt aux chevaux. N’était-elle pas déjà entrée en scène en écuyère ?

Mais ici, cette femme énergique montre une toute autre facette, se lançant dans un one-man-show qui, certes, n’aurait pas déplu à Raymond Queneau ou aux Surréalistes de la grande époque. Follement drôle, elle nous fait oublier la morosité ambiante en vers souvent tranchants. Sous nos yeux, elle transforme en trois tours de passe-passe un problème en poème. Férue de mathématiques, elle fait rêver tous les cancres, car ces mathématiques-là on les aborde avec joie. Ainsi deux parallèles prendront chair et dialogueront entre elles. Frédéric Therisod au clavier ne peut résister à ce miracle, l’accueillant d’un regard complice.

Mais le complice véritable, ici c’est nous. Nous, le public, assoiffé d’humour, d’astuce et de poésie… en ces temps de vaches maigres. Donc un spectacle à ne pas manquer ! Vous vous sentirez si bien après.
Mis à jour le 16/08/2019
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE