• L'œuvre de 1927 signée Hermann Hesse, Prix Nobel allemand. Brûlée par les nazis, elle est devenue culte vingt ans plus tard. A ne pas manquer !
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.
  • 2147 : c'est la date à laquelle un rapport de l'ONU prévoit que la pauvreté de l'Afrique aura diminué de moitié.
  • Deux monstres sacrés portés par une troupe pleine de feu, entre violence et tendresse, un spectacle à la Mnouchkine…
  • Qui connaît le peintre Philippe Dussaert (1947-1989), plasticien à l’origine du mouvement vacuiste dans les années 80 ?


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




L'école, le travail, le bistrot : trois lieux où évoluent cinq personnages depuis l'enfance jusqu'à la vieillesse, à la recherche de leur identité.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 07/07/2004
au 31/07/2004

A 18 h 15, les jours impairs.
Condition des soies
13, rue de la Croix
84000 AVIGNON
Tarif : 15 € / 11 €
Réservations :
04 32 74 16 49
Ca commence en musique. Tandis que quelques notes, légères, sont égrenées par un piano, deux petites filles, habillées comme des souris grises prennent place sur des tabourets ressemblant à des touches qui pourraient aussi bien être les pistons d’une trompette. Deux petits bonhommes en short s’assoient sur les deux autres tabourets et la leçon commence, instant magique bourré d’énergie et d’espoir où les enfants sont en perpétuelle découverte. Jusqu’à la rupture causée par la plongée dans le monde adulte, prévisible, répétitif, annihilant, abêtissant et déprimant. Finie l’envie, c’est l’époque du n’importe quoi.

Ce texte de Visniec est mis en scène de façon très visuelle avec des caractères bien définis dès le début : le bon élève se retrouve dans l’entreprise, la petite fille sérieuse porte le tailleur avec classe et la chipie deviendra nympho.

Cette peinture d’un monde d’ennui à cause de structures trop rigides et de compétitions est très bien restituée par la mise en scène et le jeu des acteurs (seul un vilain petit canard caricature son personnage de gamin en culottes courtes plutôt que de le faire vivre). Si le début est délicieux et a l’énergie de la jeunesse, la suite gomme vite tout sourire, malgré les gags et les situations cocasses de la vie des malheureux. Peut-être que cette société est trop en overdose d’elle-même et en quête d’une véritable identité pour arriver encore à rire d’elle-même. Finalement, cette critique est très juste même si elle ne propose pas de solution. Elle happe le public dans les perspectives de bonheur des héros, réduites à une boîte à chaussures pour dormir.
Mis à jour le 26/07/2004
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE