• Qui a eu cette idée folle un jour d'inventer l’école ?
  • Férue de mathématiques, elle fait rêver tous les cancres, car ces mathématiques-là, on les aborde avec joie.
  • Un des chefs d’œuvre du Grand Will : Othello. Ce défi, l’équipe de Jean-Luc Jeener l’a relevé.
  • Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




A l’aube de sa mort, une mère décide de réunir les trois hommes de sa vie, son mari et ses deux fils, afin de les réconcilier.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 07/07/2016
au 30/07/2016

15h15.
Collège de la Salle
Place Pasteur
84000 AVIGNON
Réservations :
04 90 32 03 26
Site Internet
Jacques et Mireille ont eu deux garçons, adultes aujourd'hui, Stanislas (Julien Cigana) et Tristan (Nicolas Devort). Mireille, femme soumise, malade, se sent décliner chaque jour un peu plus. Elle veut réunir "ses hommes" avec leur compagne respective et le grand-père, peut-être pour une dernière fois.

Le repas de famille ne sera ni ordinaire, ni franchement convivial. Jacques, muré dans ses convictions et son autorité de père, n'a pas mené une vie facile à sa famille et en particulier à Tristan, qu'il accable de tous les maux de la terre parce qu'il n'a jamais correspondu aux attentes du "patriarche". Seule la fuite pouvait rééquilibrer Tristan et c'est ce qu'il a fait. Stanislas, resté seul, a assumé, pour deux, la dictature du père Il n'en est pas ressorti indemne.

Tous les personnages sont interprétés par les deux comédiens, d'une justesse époustouflante. Sans décor, seuls les gestes, souvent discrets mais efficaces, nous font passer du père au grand-père, de la mère aux belles filles, des émotions aux tensions, de l'affrontement à la tendresse. Le texte superbement ciselé, notamment l'emportement verbal extrêmement violent de Tristan face à son père. On a rarement entendu un règlement de compte aussi implacable.

On se sent un peu voyeur en entrant dans l'intimité de cette famille et elle nous prouve que les liens du sang ne sont pas toujours un refuge, un havre de douceur, de compréhension et d'amour, loin de là. Doit-on subir ? Doit-on s'enfuir ? Doit-on crever l'abcès ? Y a-t-il vraiment une solution après tant de blessures ? Ne gardons-nous pas à vie les douleurs de l'enfance ?
Mis à jour le 27/07/2016
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE