• Un conte Ă©cofĂ©ministe pour enfants ! Original, inventif, dynamique et questionnant ! Une vĂ©ritable pĂ©pite Ă  aller dĂ©couvrir au ThĂ©o Théâtre.
  • Une vraie prouesse. L'un des meilleurs spectacles pour enfants depuis longtemps.
  • Courez vraiment voir son show, vous n’allez pas ĂŞtre déçu !
  • Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites



de Bertolt Brecht
Mise en scčne de Jean Bellorini
Avec Danielle Ajoret, Michalis Boliakis, François Deblock, Karyll Elgrichi, Claude Evrard, Jules Garreau, Camille de la Guillonnière, Jacques Hadjaje, Med Hondo, Blanche Leleu, Côme Malchiodi, Clara Mayer, Teddy Melis, Léo Monème, Marie Perrin, Marc Plas, Geoffroy Rondeau, Hugo Sablic, Damien Zanoly

Jean Bellorini, un artiste à plusieurs cordes théâtrales, l’ingéniosité, l’imagination, l’intelligence et le sens de l’esthétique mise au service d’un théâtre accessible et populaire. Nouvelle démonstration d’envergure avec la mise en scène de La Bonne Âme du Se-Tchouan.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 07/01/2014
au 12/01/2014

Mardi, mercredi, vendredi Ă  20h, jeudi Ă  19h, samedi Ă  18h, dimanche Ă  15h.
Théâtre Firmin Gemier - La Piscine
254 av. de la Division Leclerc
92290 CHATENAY-MALABRY
Réservations :
01 49 84 11 94
Site Internet
Les textes de Bertolt Brecht, actuellement mis en scène, font l’objet de magistrales adaptations empreintes d’engagement et de modernité. Ainsi, en est-il avec Homme pour Homme de Clément Poirée programmée à La Tempête et avec La Bonne Âme de Se-Tchouan de Jean Bellorini, interprétée sur la scène du Théâtre Firmin Gémier La Piscine à Châtenay-Malabri.

L’intelligence de ce travail, le regard portĂ© vers une dĂ©mocratisation du théâtre des grandes œuvres du rĂ©pertoire classique et contemporain. Une Ă©nergie portĂ©e par un Ă©lan collectif oĂą le sens du mot "artiste" rĂ©vèle l’homme avant le comĂ©dien. DĂ©clinaison pluridisciplinaire de l’intĂ©rĂŞt humain confondu dans un univers composĂ© de poĂ©sie et de tragĂ©die, de crĂ©ation et d’interrogation. L’imagination du metteur en scène est la clĂ© de voĂ»te d’une structure Ă©difiĂ©e pierre après pierre par des gens de scène, impliquĂ©s et appliquĂ©s, la cathĂ©drale du théâtre. L’espace scĂ©nique du théâtre Firmin-GĂ©mier La Piscine s’y prĂŞte avec grandeur et religiositĂ©.

La Bonne Âme du Se-Tchouan, des hommes et des femmes confrontés à la misère et à la déperdition. La rencontre providentielle de Shen Té avec un dieu va bouleverser son existence. Prostituée, elle était, bonne âme, elle deviendra, croira-t-elle, après l’acquisition d’un débit de tabac.

L’histoire de Shen Té, dix-huit comédiens apportent leur fougue et leur détermination dans cet échafaudage de pauvreté et de perversité. L’abandon et la bonté font front à l’urgence et à la réalité, le vice conduit à l’usure, la solitude engendre la survie.

Mise en scène construite sur l’homme à l’imparfait, la mixité du flou et du néant, Bellorini prolonge les affres individuelles dans un appel au secours collectif. A Se-Tchouan, on n’a plus le droit d’avoir faim, ni d’avoir froid, dépassé le chacun pour soi, quand Shen Té pense à eux, elle pense à toit... Que chacun attend d’elle pour se protéger du temps qui ne leur appartient plus et se protéger d’eux-mêmes, en s’employant dans un exercice de vices cruciformes.

Agonies et promesses rythment la cadence des paroles jetées au sort des rumeurs et des oracles du dieu alternant ses présences selon des parenthèses consensuelles accrochées au tragique de situation.

La scénographie élevée à hauteur d’âmes s’articule sur la dynamique des artistes employés à occuper l’espace dans son ensemble. La fluidité des éléments extérieurs, la pluie et la grêle, souligne la dimension accordée à une mise en scène dessinée sur la mesure du temps.

La création musicale, une partition tracée pour des instruments déversant une allégorie de notes reprises en chœur par dix-huit voix.

Les costumes signés Macha Makeieff, une malle aux trésors d’Ali sans Baba, les vêtements portent la marque du pauvre.

La Bonne Âme du Se-Tchouan, une réflexion bohême sur la nécessité d’ouvrir sa porte à plus malheureux que soi.
Mis à jour le 16/12/2014
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE