• Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.
  • 2147 : c'est la date à laquelle un rapport de l'ONU prévoit que la pauvreté de l'Afrique aura diminué de moitié.
  • Deux monstres sacrés portés par une troupe pleine de feu, entre violence et tendresse, un spectacle à la Mnouchkine…
  • Qui connaît le peintre Philippe Dussaert (1947-1989), plasticien à l’origine du mouvement vacuiste dans les années 80 ?


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Pour parler d'amour, pour questionner l'amour, le jeune auteur convoque tout naturellement Juliette et son Roméo, mais aussi Dalida, Michèle Torr, Brel, Nietzsche, les boites de nuit, Brassens...

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 08/07/2013
au 10/07/2013

Du lundi au mercredi à 20h45.
L'Etoile du Nord
16, rue Georgette-Agutte
75018 PARIS
Métro Guy-Môquet.
Tarif : 14€ / 10€ / 8€
Réservations :
01 42 26 47 47
Site Internet
"Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants." C'est ainsi que les Perrault, Grimm, Andersen, et tant d'autres font comprendre à nos chères têtes blondes que la Belle et le Prince vivront heureux, occultant alors le fait que le si convoité Prince Charmant a aussi des caleçons sales à laver et que la Belle a empoché un herpès génital en fricotant avec le jardinier du château.

À 5 ans, on découvre que le Père Noël n'existe pas à la révélation de Barbie ou Action Man mal emballés, sous le lit des parents. Quand, et surtout comment, découvre-ton que le Prince Charmant s'apparente a Dieu ? Certains y croient dur comme fer. Ils sont persuadés de l'avoir rencontré. Pour d'autres, c'est la seule idée qui les permet de rester en vie et c'est ce qu'on appelle la foi. Consciemment ou inconsciemment, ils sont persuadés que si le messie était censé sauver l'Humanité, la société d'aujourd'hui, plus individualiste que jamais, veut que le Prince Charmant, au féminin ou au masculin, sauve nos misérables existences. (Benjamin Prioul, 2011)


Ce spectacle n'a pas encore été chroniqué
par la rédaction de La Theatrotheque.com.

Mis à jour le 14/06/2013
NOTEZ-LE
Ce spectacle est présenté dans le cadre de la 7e édition du festival On n'arrête pas le théâtre de la compagnie Estrarre.
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE