• Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.
  • 2147 : c'est la date à laquelle un rapport de l'ONU prévoit que la pauvreté de l'Afrique aura diminué de moitié.
  • Deux monstres sacrés portés par une troupe pleine de feu, entre violence et tendresse, un spectacle à la Mnouchkine…
  • Qui connaît le peintre Philippe Dussaert (1947-1989), plasticien à l’origine du mouvement vacuiste dans les années 80 ?


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Issue d’une histoire vraie, Adrien Candiard a décidé de raconter le combat pacifique de Pierre Claverie, évêque à Oran durant plus de trente ans, et de son dévoué assistant et chauffeur, Mohamed Bouchikhi.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 07/07/2012
au 28/07/2012

18h.
Chapelle de l'Oratoire
32 rue Joseph Vernet
84000 AVIGNON
Réservations :
06 64 64 01 51
Dans les années 90, le GIA, Groupe islamiste armé, se radicalise et passe aux actions meurtrières. Des pressions sont exercées sur les Français vivant encore en Algérie pour qu’ils "rentrent chez eux". Or, pour Pierre qui vit en Algérie depuis plus de trente ans, il n’a pas d’autre maison que celle d’Oran, et refuse de céder à ces pressions malgré les assassinats qui se multiplient. Entre Mohamed, son assistant musulman, et Pierre, l’évêque catholique, se lie une vraie amitié, pleine de tolérance et de respect mutuel envers leur confession religieuse respective. Combien de temps pourront-ils survivre contre les extrémistes armés ?

Jean-Baptiste Germain, jeune comédien issu du monde de la finance, interprète très justement tour à tour les deux personnages pour nous faire revivre leur dialogue et entendre leur message, toujours d’actualité. Ses mots résonnent comme une mélodie dans cette chapelle de l’Oratoire d’Avignon, au rythme des percussions de Francesco Agnello qui signe une mise en scène sobre et subtile, dans ce lieu empreint d’histoire. Outre la puissance du récit proposé ici, aux vues des assassinats commis quotidiennement dans différents pays au nom de "Dieu", cette pièce délivre un message de paix urgent à transmettre au plus grand nombre.

Jouée dans la Chapelle de l’Oratoire pour le Festival d’Avignon, cette œuvre sera reprise prochainement à la Crypte Saint Sulpice de Paris.
Mis à jour le 05/08/2012
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE