• 1914. Eugène, aussi beau qu’insolent, part pour le front comme engagé volontaire. Un excellent moment.
  • Après Le Balcon et Les Bonnes, La Comédie-Française donne Haute-Surveillance de Jean Genet. C’est un diamant noir qui s’offre au public et qui mériterait une captation.
  • La dernière rencontre de Titus et de Bérénice vue par Robert Brasillach
  • Anémone joue son Boulevard du Crépuscule. Abordée sans détour,  la Maladie d’Alzheimer.  Beaucoup de nostalgie. Le rire en plus.
  • Un huis-clos romantique, teinté de poésie. La raison dérive et pourtant les acteurs sont bien là, en chair et en os.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites



de Oscar Wilde
Mise en scène de Marjolaine Humbert
Avec Christophe Truchi

Avec De Profundis, Wilde a atteint l’essence de son âme et de son art. La souffrance a tuée chez lui son vice suprême : la superficialité.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 03/12/2010
au 17/12/2010

Vendredi à 21h15.
Espace La Comedia
6, Impasse Lamier
(angle 8, rue Mont-Louis)
75011 PARIS
Métro Philippe-Auguste
Tarif : 15€ / 12€
Réservations :
01 43 67 20 47
Site Internet
De Profundis est d'abord une confession, sans pudeur de ce que fût son passé, il nous livre sans détour les faits qui l'ont amenés, lui le dandy, dans cette prison sordide. Il ne savait pas encore "que chaque petits détails de la vie quotidienne, fait ou défait le caractère" et qu'il lui faudrait "crier sur les toits ce que l'on a fait dans le secret". Cette confession s'adresse à Lord Alfred Douglas, son partenaire depuis trois ans, qu'il accuse d'être le responsable de son incarcération.

Il revient aussi sur sa carrière d'écrivain, la religion, et enfin, les thèmes sur lesquelles il désire s'exprimer dès sa sortie de prison... Pour conclure, nous pouvons dire que Wilde, avec De Profundis a atteint l'essence de son âme et de son art. La souffrance a tué chez lui son vice suprême, la superficialité.

"Le vice suprême est d’être superficiel." Cette longue lettre qu’Oscar Wilde écrivit depuis sa cellule de prison où il était incarcéré depuis deux ans pour "crimes contre les bonnes mœurs" est l’œuvre la plus aboutie de sa carrière d’écrivain. Elle surpasse même son célèbre Portrait de Dorian Gray.


Ce spectacle n'a pas encore été chroniqué
par la rédaction de La Theatrotheque.com.

Mis à jour le 30/11/2010
LE BON PLAN
Des invitations gratuites à saisir pour les membres de La Theatrotheque.com. Réservations en ligne, dans la limite des places et des quotas disponibles. A saisir également, des places à tarif préférentiel à 10€ (au lieu de 15€ plein, 12€ réduit), dans la limite des places et des quotas disponibles.
LA BILLETTERIE EN LIGNE EST ACTUELLEMENT FERMÉE
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE