• 1914. Eugène, aussi beau qu’insolent, part pour le front comme engagé volontaire. Un excellent moment.
  • Après Le Balcon et Les Bonnes, La Comédie-Française donne Haute-Surveillance de Jean Genet. C’est un diamant noir qui s’offre au public et qui mériterait une captation.
  • La dernière rencontre de Titus et de Bérénice vue par Robert Brasillach
  • Anémone joue son Boulevard du Crépuscule. Abordée sans détour,  la Maladie d’Alzheimer.  Beaucoup de nostalgie. Le rire en plus.
  • Un huis-clos romantique, teinté de poésie. La raison dérive et pourtant les acteurs sont bien là, en chair et en os.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Une pièce composée de moments de la vie et des morceaux de l’oeuvre d’Arthur Rimbaud mis en scène par John Arnold. Deux comédiens tentent de nous faire connaître l’homme énigmatique qui fut qualifié de voyant, voyou, poète maudit, "trafiquant d’armes", génie...

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 31/10/2005
au 28/11/2005

A 20 h 30, sauf le dimanche à 17 heures,
Relâche le mardi.
L'Atalante
10, place Charles-Dullin
75018 PARIS
Métro Abbesses ou Anvers
Tarif : 16 €
Réservations :
01 46 06 11 90
Site Internet
La ligne dramaturgique du spectacle suit le parcours d'Arthur Rimbaud à travers l’Europe. Débutant à Charleville-Mézières, sa ville natale, elle traverse Paris pour finir en Afrique et à Marseille. Pour autant, il ne s’agit pas là d’un spectacle biographique mais d’une série de flashs, du passé, du présent et du futur. Le montage, volontairement fragmenté, réunit certains de ses textes, lettres, télégrammes et témoignages. John Arnold, le metteur en scène, explique que "deux acteurs étaient nécessaires pour cette création, l’un chargé d’une incarnation distanciée de Rimbaud, l’autre étant la somme de ses contemporains". L’excellent duo (Bruno Boulzaguet et Jocelyn Lagarrigue) aborde la question du génie face au monde et exprime la profonde solitude du poète.

L’insoumission, le thème de la pièce, est illustrée aussi bien par le contenu (le texte et le personnage), que par la forme, en particulier grâce aux différentes tonalités utilisées, aux ambiances sonores, aux jeux de lumière et à la mise en scène qui déjoue et se déjoue des codes. Les comédiens investissent aussi bien la scène que la salle pour se retrouver au milieu de spectateurs, et le spectacle se joue aussi bien dans le noir qu’à la seule lumière d’une flamme ou encore sous une lumière éclatante. Avec leurs costumes contemporains, les acteurs déclament un texte d’époque tantôt sur un ton vif, tantôt sur un air complètement désabusé : rien n’est logique et tout est insoumission à l’image de la vie et de l’art du poète. Cette belle création permet d’entrevoir le poète et l’homme, un ange en exil sur terre, éternellement... insoumis. A ne pas rater.
Mis à jour le 21/10/2005
LE BON PLAN
Invitations gratuites à saisir du lundi 31 octobre au dimanche 6 novembre. Au delà, tarif préférentiel à 7€ (au lieu de 16 €) du lundi 31 octobre au dimanche 13 novembre inclus. Dans la limite des places disponibles.
LA BILLETTERIE EN LIGNE EST ACTUELLEMENT FERMÉE
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE