Histoire de la Comédie-Française de Molière à Talma


Avec Histoire de la Comédie-Française de Molière à Talma, c'est à un véritable voyage dans le temps que nous convie André Blanc, dans un ouvrage publié aux éditions Perrin.

De Molière Ă  Talma, nous voilĂ  donc plongĂ©s, en apnĂ©e, dans la vie presque au jour le jour de la troupe de la ComĂ©die-Française. De sa crĂ©ation en 1680 aux heures chaudes de la Terreur (voilĂ  un chapitre qui mĂ©riterait bien un livre Ă  lui tout seul !) sont Ă©grainĂ©s dans un style alerte et vivifiant les petits et grands moments de la vie de la Maison, de ses Pensionnaires, de ses SociĂ©taires... Ce qui n'aurait pu ĂŞtre qu'un simple ou lancinant chapelet de dates et de noms devient, sous la plume alerte et vivifiante de notre Professeur Ă©mĂ©rite Ă  Paris X, non seulement une irrĂ©prochable Ă©tude approfondie, mais aussi un passionnant rĂ©cit truffĂ© d'anecdotes et de dĂ©tails prĂ©cieux pour tout amoureux de théâtre. Tout y passe : de la gestion prĂ©cise et calculĂ©e d'une des premières entreprises nationalisĂ©es autogĂ©rĂ©es sous tutelle du pouvoir royal en place (avec ses fastes, ses temps de vache maigre, ses succès, ses Ă©checs) aux rivalitĂ©s entre comĂ©diens ou auteurs, certaines biographies sont fort Ă©difiantes. Celles de La ChampmeslĂ©, Clairon ou Adrienne Lecouvreur nous rendent ces dernières fort sympathiques dans leur simplicitĂ© ou leur fantastique appĂ©tit de vivre. Pas une once d'ennui dans les diverses mutations opĂ©rĂ©es par une troupe unie et homogène en constant renouvellement, en perpĂ©tuelle mutation, toujours Ă  l'affĂ»t d'un auteur ou d'un texte original alors que son devoir premier est bien de faire revivre, jour après jour, les chefs-d'œuvre de Racine, Corneille et bien sĂ»r de Molière.

Pour qui suit l'actualitĂ© de la première scène hexagonale, rien n'a vraiment bien changĂ©. L'Ă©pisode sous la RĂ©volution Française vaut son pesant de cacahuètes. On modifie dans les textes toutes allusions Ă  la royautĂ©, on censure Ă  tout va, arrestation gĂ©nĂ©rale les 3 et 4 septembre 1793, puis incarcĂ©ration de la troupe. Au terme d'un procès bâclĂ© menĂ© de main de maĂ®tre par un Fouquier-Tinville des grands jours, les acteurs trouveront leur salut dans la dextĂ©ritĂ© d'un acteur ratĂ©, La Bussière, qui dans un jeu dangereux va trouver lĂ  son plus beau rĂ´le : retarder, soit en cachant soit en brĂ»lant les dossiers des futurs condamnĂ©s, la montĂ©e Ă  la guillotine. Le 9 Thermidor sauvera tout le monde. 

Christian Colombeau


 Les rĂ©fĂ©rences. D'AndrĂ© Blanc / Editions Perrin / 514 pages.