Dans les coulisses de la Comédie française


Constitués d’articles de fond, de parcours biographiques, d’analyses de l’oeuvre, ainsi que d’indications techniques et bibliographiques sur chacun des auteurs présentés, Les Nouveaux Cahiers font appel à la collaboration d’écrivains, de journalistes, de dramaturges et d’autres signatures du monde théâtral, universitaire et littéraire.

Les Nouveaux Cahiers de la Comédie française publie régulièrement des parutions qui traitent d'un auteur du théâtre classique ou contemporain et ce, en fonction des pièces interprétées dans la célèbre maison de Molière. Cette fois, la ligne éditoriale de ce hors série présente la vie, in situ, en coulisse, en coursive et en loge à la Comédie française.

Muriel Mayette rappelle la devise instituée en 1682 "Simul et Singulis", ensemble et chacun en particulier. Tout est dit dans cet aphorisme. Il n'est pas un agent du service administratif, un technicien, un ouvrier des métiers d'art, un comédien, un sociétaire ou pensionnaire, un administrateur qui n'ait jamais pris connaissance de cette devise. D'ailleurs, ne compare-t-on pas communément la Comédie française à une ruche. La reine Muriel dirige, les élytres bien portées, cette auguste institution.

Autour d'elle, gravitent des hommes et des femmes, tout corps d'état confondu, tels des abeilles et des bourdons fusionnant d'alvéole en alvéole leur savoir-faire respectif. Tout ce joli petit monde butine à produire un suc de qualité, la satisfaction du public, le miel goûté des grandes pièces interprétées dans la salle Richelieu, au théâtre du Vieux Colombier et au Studio-théâtre. Il n'est pas sans rappeler que si Molière avait conservé la robe d'avocat, comme son père l'exigeait, le théâtre français ne porterait pas les lettres de noblesse qui l'augurent aujourd'hui depuis près de trois cents ans. La Place du Palais royal serait dénué d'intérêt sans la Salle Richelieu et à quelques enjambées le théâtre du Palais royal.

Ce numéro hors série raconte Molière le fondateur d'une troupe à ses débuts en 1643, L'Illustre Théâtre qui deviendra quelques vingt ans plus tard Les Comédiens du Roy. La Société des Comédiens-Français, une société égalitaire, assujettie, rejetée, légiférée par acte et statut, condition sociale essaime le quotidien des sociétaires et pensionnaires. Le sujet évoqué est très intéressant car le lecteur peu coutumier de fréquenter cette Société apprend beaucoup de choses. Les familles d'acteurs sont également abordées; est-on comédien de père en fils, la famille Poisson en fut un modèle exemplaire.

Le répertoire, un théâtre de répertoire uniquement à la Comédie française. Son choix fait débat depuis des lustres car il est soumis à des critères très sélectifs. Ainsi différentes thématiques font sujet à être ouvertes à l'explication et la lecture s'en montre plus plaisante pour l'intérêt porté à découvrir la Comédie française par la petite porte. Ce hors série entièrement voué à la Comédie française est un monument de détails qui essaiment la ruche. 

Philippe Delhumeau


 Pratique. Les Nouveaux Cahiers de la Comédie Française. La Comédie Française - Hors série. 10 €. Pour en savoir plus : [site]

Découvrez ou redécouvrez toutes les pièces de Molière dans La Theatrotheque.com : [site]