ET AUSSI
• Zoom sur. Théâtre du Balcon : dans la foulée du Festival d'Avignon
• Zoom sur. Théâtre du Chêne noir (Avignon) : une exigence permanente
• En vidéo. Le jukebox du théâtre
• Texte. Découvrez la pièce Noël au balcon

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites



Zoom sur Théâtre des Halles : riche et éclectique
Une saison 2018-2019 prometteuse au Théâtre des Halles, à Avignon.

À LA UNE
Une
La saison 2018-2019 a déjà commencé avec une exposition de photos de Christophe Loiseau : « Au Sud dans la lumière du Nord » dans le cadre du Festival « C’est pas du Luxe ! »soutenue par la Fondation Abbé Pierre avec les habitants de la pension de famille de Nimes. Une série de dix-huit portraits est le résultat – formidable – de ce travail, très inspiré par les peintres flamands. A voir jusqu’au 24 septembre et dans le cadre du Parcours de l’Art. Les jeudi 4 (20h) et 5 octobre (14h15 matinée scolaire), un spectacle clownesque sur la Corée du Nord : « Bienvenue en Corée du Nord » qui a fait les beaux jours du dernier Festival. Puis, les jeudi 18 (20h) et vendredi 19 octobre (14h15 matinée scolaire) :  « City » de Joris Frigerio, réunissant acrobatie, danse, texte et vidéo dans une scénographie originale et une interrogation cinématographique des habitants de Nice. Le dimanche 28 octobre à 13h, un concert en partenariat avec l’Opéra Grand Avignon : « Chiaro di Luna » avec Mozart, Leoncavallo et autres compositeurs dans le cadre de la Semaine Italienne, un véritable voyage musical.

Le vendredi 9 novembre à 20h, reprise du poème dramatique d’après Virginia Woolf : « Les Vagues », dirigée, adaptée et scénographiée par Sylvie Boutley. On connaît le succès public remporté la saison dernière par cette production. Les jeudi 22, vendredi 23 novembre (20h et 14h15, une représentation « Musique et Poésie » où Rabah Mehdaoui sera accompagné par les quarante musiciens de l’Orchestre Régional Avignon Provence dirigé par Samuel Jean. Enfin, du 28 au 30 novembre 2018, il y aura « Paysage virtuel », ou Réver, faire et vivre la ville et les paysages avec le numérique…  par le réseau Volubilis, auteur d’une approche multiculturelle de lieux de vie actuels.

Enfin, pour terminer cette année, en étape de travail, une répétition publique (entrée libre) de « Croizades » de Sandrine Roche le jeudi 20 décembre à 20h, un projet littéraire et de plateau autour de la thématique des croyances, avec l’Association Perspective Nevski, avec une dizaine de comédiens, danseurs, etc. Au mois de janvier 2019 (les jeudi 10 à 20h et vendredi 11 à 14h15 représentation scolaire), nous retournerons au Festival avec la reprise d’un spectacle qui a eu beaucoup de succès car très actuel : « Lettre à un soldat d’Allah » ou les chroniques d’un monde désorienté de Karim Akouche, adapté et mis en scène oar Alain Timar. Le jeudi 24 janvier à 20h, c’est Pierre Notte qui nous rejoindra pour une représentation de « L’Effort d’être spectateur », un portrait déstructuré du spectateur de théâtre. Le mercredi 30 janvier à 14h15 et 19h, dans le cadre de Fest’Hiver, Raphaëlle Bouvier et Maxime Potard nous proposerons leurs « Lectures(z)électroniques » sans véritables instruments…

Le vendredi 15 février à 18h, dans le cadre des Hivernales, Tatiana Julien nous donnera, avec« Soulèvement », à ressentir la puissance de la secousse et de la résistance. Les 27 février à 10h, 28 février, 4 et 5 mars à 14h15 (représentation scolaire), les vendredi 1er et samedi 21 mars à 20h, ce sera « The Great Disaster » de Patrick Kermann. Ou le récit d’une victime oubliée du Titanic… Un événement… Le jeudi 141 mars à 19h, « Lune Jaune  ou la ballade de leila et lee » de David Craig : un chantier d’exploration autour de l’histoire de Bonnie and Clyde… Le jeudi 28 mars à 20h, « La Plénitude des Cendres » de Yan Allegret, qui en a fait aussi la mise en scène . Ce spectacle, dans lequel la scène remplace allègrement le ring, met en scène le champion du monde de boxe Hacine Chérifi. Il se veut, ce spectacle, une mise en abyme de la boxe et des arts martiaux comme un raccourci de la conquête de soi à travers l’autre qui n’est plus adversaire mais partenaire…

Le jeudi 4 avril à 19h, dans le cadre des Universités Populaires du Théâtre, ce sera « L’Ecole des Machos » de Marina Cataneda, célèbre psychothérapeute féministe mexicaine. C’est un regard sur le machisme souterrain dans la société contemporaine. Enfin, le jeudi 25 avril à 19h, deux agents du gouvernement auront pour mission d’instaurer la peur dans chaque foyer… Ce sera « L’Installation de la Peur » de Rui Zink, à laquelle s’est intéressé Alain Timar. Ce sera ici sa première étape de création. Le samedi 11 mai à 20h, ce sera « La Mémoire des Ogres », mise en scène et scénographiée par Ana Abril : répétition publique suivie d’une rencontre avec l’équipe. Le vendredi 17 mai à 14h15, carte blanche à Sylvie Boutley sur un conte d’après Gertrude Stein : « En ce temps-là le monde était rond ».

Enfin, et pour préparer le prochain Festival, Charles Berling viendra mettre en scène « Vivre sa vie » d’après le film de Jean-Luc Godard, les jeudi 6 et vendredi 7 juin à 20h.


Publié le 02/10/2018
EN SAVOIR PLUS
Pour tout renseignement supplémentaire, contacter le Théâtre des Halles du mardi au vendredi de 14h à 18h au 04 32 76 24 51 ou à www.theatredeshalles.com Henri Lépine
DANS LA MÊME RUBRIQUE
 
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur cet article


Publicité
PUBLICITE
PARTENARIAT