ET AUSSI
• Dans l'actu. Hommage à Jean Rochefort, moustachu récalcitrant
• Dans l'actu. A 103 ans, la doyenne des comédiens est morte
• En vidéo. Le jukebox du théâtre
• Texte. Découvrez la pièce Blablatons et ce sera bon

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites



Molière Les P'tis Molières frappent les trois coups
La phrase résonne déjà comme un slogan : "Parce que dans les petites salles, il y a aussi de grands spectacles."

GROS PLAN
Affiche du spectacle
© X,dr
Paris, la ville avignonesque avec des théâtres, version IN, et des théâtres, version OFF. Précurseur du théâtre populaire, Molière doit ronger sa plume au paradis des grands auteurs. Le Misanthrope, Les Femmes savantes, Le Bourgeois gentilhomme, Les Fourberies de Scapin continuent d'attirer nombre de metteurs en scène, comédiens et public. Toutes ces pièces ne reçoivent pas la même consécration car le public parisien est très exigeant.

Il est bon ton de passer en coulisse les petites salles et de plébisciter les grandes. Dommage... Mais à partir de maintenant, la donne va changer grâce à cette phrase qui résonne déjà comme un slogan : "Parce que dans les petites salles, il y a aussi de grands spectacles".

J'ai eu le bonheur d’interviewer un baladin des temps modernes, un troubadour sans tambour, ni trompette... Un homme dont le cœur palpite côté Scène, ici et ailleurs. Plus ici qu'ailleurs, car c'est chez lui que je l'ai rencontré et plus précisément dans son théâtre, sis au n° 18 de la rue Championnet, au pied de la Butte Montmartre.

Son théâtre, c'est le Pixel, une salle d'une quarantaine de places. Un théâtre ni de poche, ni une voie de garage. Un théâtre pour de vrai avec des spectacles de qualité, un cocktail de créations burlesques, comiques et contemporaines destinées au jeune public et aux adultes. Des pièces jouées par de jeunes compagnies, des interprétations de seuls-en-scène ou de plusieurs comédiens talentueux, généreux et sincères.

En sortant de chez lui, les gens s'arrêtent sur le trottoir pour échanger leurs impressions d'après représentations. Des liens éphémères se nouent entre tous ces gens, mais des liens quand même car au théâtre Pixel, le public est reçu en ami, la convivialité et le sourire en sésame.

Jérôme, c’est l’un des responsables du théâtre Pixel et c’est lui qui a eu l’initiative de créer l’association Les P’tits Molières. Qui sont les p’tits Molières ? Il se s’agit pas de faire de l’ombre aux Molières qui récompensent depuis bientôt vingt-six ans l’institution théâtrale parisienne. De l’ombre, ils s’en font eux mêmes car les Molières traversent une zone de turbulence depuis un certain temps. Soyons bon comédien en leur souhaitant de meilleurs lendemains.

L’objectif de l’association Les P’tits Molières est d’attribuer des récompenses au cours d’une cérémonie à différentes catégories de spectacles répondant à un cahier des charges préalablement définis, ainsi qu’à des artistes (comédien, comédienne, metteur en scène, scénographe, auteur), etc. Le point d’honneur des P’tits Molières est de fédérer des théâtres ayant une jauge inférieure à cent places. A Paris, il y a de nombreuses salles qui correspondent à ce critère d’éligibilité et pour l’heure, douze théâtres ont favorablement répondu à l’appel lancé par l’association. Vérité normande oblige, plus il y aura de petits théâtres qui rejoindront l’association, plus Les P’tits Molières grandiront au fil des ans. L’association espère semer dans un proche avenir une multitude de P’tits Molières de Gascogne en Navarre, de Provence en Poitou, de Bretagne en Alsace jusqu’en pays Chtis.

Le théâtre n’est pas que l’affaire des Parisiens, le théâtre existe aussi derrière le périphérique et il existe bien, croyez-en la plume du chroniqueur.

La première partie de l’entretien est un échange de points de vue à propos du théâtre d’aujourd’hui et de demain. Question posée sur la génération actuelle des jeunes comédiens, la réponse est édifiante.

La seconde partie est consacrée à l’association Les P’tits Molières : historique, pourquoi, comment, les attentes, le tout servi de coups de gueule sincères et spontanés.

Maintenant, laissez-vous aller à écouter cette interview prise sur le vif et livrée avec l’expression d’un homme passionné de théâtre. Un théâtre populaire comme à l’époque de Molière.


Publié le 13/02/2012
L'INTERVIEW
Jérôme, l’un des responsables du théâtre Pixel, a eu l’initiative de créer l’association Les P’tits Molières.
DANS LA MÊME RUBRIQUE
 
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur cet article


Publicité
PUBLICITE
PARTENARIAT