Toutes les pièces de Molière


Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites



 DÉJÀ INSCRIT

Mot de passe

Oublié !

Draculéon père et fille
de Jean-Michel Paris

INFOS PRATIQUES
Comédie
1 acte
Environ 1 h 15
PrĂ©sentation d'Anne Clausse dans Revue-spectacle.com : "A la manière d’une fable grotesque, cruelle et espiègle, DraculĂ©on Père et Fille, aborde sans pathos le thème sensible des enfants victimes de guerre. En toile de fond un dĂ©mĂ©nagement, unique moyen de fuir de douloureux souvenirs. Marie vient de recueillir un homme qu’elle voudrait emmener dans ses cartons. Depuis douze ans, elle est Ă  la recherche de AmĂ©dĂ©e, son père disparu pendant la guerre. Parfois, elle croit le revoir au contact de ces hommes, victimes de guerre, qui errent seuls dans les rues, blessĂ©s, mĂ©moires et corps vidĂ©s. Marie est elle mĂŞme une enfant victime de la guerre, adoptĂ©e par AmĂ©dĂ©e et Rose, qui ont voulu lui cacher l’origine de sa blessure. Pour y parvenir, ils ont inventĂ© de toutes pièces une histoire, sorte de conte qui la protège de la dure vĂ©ritĂ©. Dans leur rĂ©cit, Marie Langoustine, est la fille de DraculĂ©on, son père prenant la figure d’un ogre dĂ©vorant les jambes de ses enfants poissons. AmĂ©dĂ©e et Rose auraient vaincu ce monstrueux personnage et emmenĂ© Marie avec eux, loin de sa terre natale, la Barbarie. Depuis, le temps a passĂ©, mais Marie s’accroche Ă  cette histoire, elle y croit encore. Son monde imaginaire l’enveloppe dans une bulle qui la protège de la cruelle rĂ©alitĂ©. Alors, quand elle rencontre cet homme perdu, que l’on nomme DraculĂ©on, cette fois enfin, elle croit avoir retrouvĂ© son père. Sur un ton juste, maniant la dĂ©rision, et l’ironie pour ne pas tomber dans la complainte, DraculĂ©on Père et Fille, pose des questions graves. Toute vĂ©ritĂ© est elle bonne Ă  dire ? Jusqu’oĂą protĂ©ger ceux qu’on aime, d’une rĂ©alitĂ© qui pourrait les blesser ? Mais la pièce parle aussi de la stupiditĂ© et de la cruautĂ© de la guerre, de ces millions de soldats qui ne savent pas pourquoi ils posent des mines... lesquelles peuvent toucher des enfants. Et qui rentrent les tripes vidĂ©es, et l’esprit envahi de cauchemars. Les quatre comĂ©diens en scène sont excellents. A la fois, touchants, drĂ´les, graves, pas une Ă©motion feinte n’apparaĂ®t. La mise en scène est discrète "loin du spectaculaire, ce théâtre veut privilĂ©gier l’intime", s’ajoutent quelques aspects visuels (marionnettes...) qui apportent une touche originale. Jean Michel Paris est l’auteur de cette pièce, qu’il dĂ©finit comme "une fable grotesque, malicieuse et cruelle, comme un acte de rĂ©sistance Ă  la fĂ©rocitĂ© des hommes". Les mots sont justes, ils ne dĂ©noncent pas directement mais rendent conscient. Le monde imaginaire de Marie, rendu tangible par des intermèdes pĂ©tillants et malicieux, apporte une touche de lĂ©gèretĂ© sans nuire Ă  la gravitĂ© du sujet. Une pièce forte et dĂ©licate Ă  la fois, qui, sans verser dans l’émotion facile, nous touche droit au cœur."

Écrire à l Écrire à l'auteur
LE PROFIL DU MEMBRE
Cette fiche-théâtre a été enregistrée par Jean Michel Paris. Professionnel au théâtre depuis plus de trente ans (acteur et scĂ©nographe, metteur en scène, cofondateur de La Manufacture de Saint-Quentin, auteur). Plusieurs pièces crĂ©Ă©es Ă  Saint-Quentin (02) Ă  Paris (Théâtre Essaion) Ă  Avignon (Petit Louvre, Festival 2006)
 Le site internet de Jean Michel Paris.


Ajouter une video Ajouter une vidéo de cette pièce

VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIATS
PUBLICITE