Toutes les pièces de Molière


Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites



 DÉJÀ INSCRIT

Mot de passe

Oublié !

Le Z.
de Louis Fervac

INFOS PRATIQUES
Comédie
3 actes
Environ 1 h 30
Z. ne veut pas grandir ! Pourquoi grandir dès lors qu'on vous a fait croire que vous êtes "libre", que vous êtes un "Prince" en arrivant au monde et très vite Sa Majesté mais que vous sentez qu'il y a une "erreur quelque part "? "Grand, il faut toujours faire le contraire de ce que l'on pense." "Grand, il faut accepter l'inacceptable." Z. a grandi dans une famille où pèsent de lourds secrets et lui aussi s'en est "arrangé" jusque là, en refusant de grandir.Mais face aux exemples et aux discours manipulateurs de son entourage, ce bébé de 16 ans va devoir faire preuve du courage qui manque à tant d'adultes pour grandir, au risque de briser son petit royaume.A travers la description des mécanismes d'une violence le plus souvent intériorisée chez la victime, "Le Z." est une parabole sur la difficulté de s'affirmer et d'exister. Entre courage et lâcheté, beaucoup se contentent de la "facilité" d'être lâche, quitte à ce que la violence subie ou qu'on fait subir soit rentrée, masquée, niée par des comportements apparemment nobles, légitimes.Entre des situations apparemment normales, rêvées, mais reposant sur tant de violence rentrée, et des situations plus incertaines, beaucoup d'adultes ont préféré "la paix" comme le père de Z. qui, par sa lâcheté, a conduit à faire de son fils "Sa Majesté" et de lui-même un esclave! Face à une violence si sophistiquée, que peut faire Z. pour se sauver ?

 Note de l'auteur. Un seul décor, la chambre de Z. La chambre de Z. doit, à l’image des costumes, transpirer la prétention vaine qui confine au ridicule et au pitoyable. La pièce peut être aménagée facilement selon les moyens de chacun, la seule difficulté résidant dans le mobilier à réaliser presque sur mesure. Au fond, une grande fenêtre murée par des planches sur lesquelles on a fixé des cadres portant des maximes. Autour, une décoration type chambre de bébé avec modulo etc. Au-dessus de la fenêtre, une veilleuse pour la nuit et encore au-dessus une caméra qui suit les mouvements du bracelet électronique de Z.. Devant, pièce centrale, la chaise haute de Z., de style pratique entre utilitarisme et design et qui comporte, outre les gadgets susceptibles d’occuper Z. s’il s’ennuie, la tablette pour le repas de "bébé". En position basse, la chaise haute se transforme en chaise-table de jeu, table à langer avec des rallonges et même en lit d’enfant, le tour de parc devenant un tour de lit sur trois cotés. Il est essentiel, élément du ridicule de la situation, que les dimensions du mobilier soient disproportionnées, trop grands pour un enfant et trop petits pour Z. Ainsi, il ne doit pas pouvoir s’allonger complètement dans son lit et même être gêné. A gauche donc, le parc trop petit lui aussi dans lequel se trouve, jouet principal, un téléviseur portable minuscule avec poignée et petite antenne mais qui ne fonctionne plus très bien (il faut taper dessus pour changer de programmes et il n’a plus de son.) A droite, un coffre à jouets surdimensionné (il contient des peluches dont un ours énorme et d’autres jouets clinquants, tous passés de mode ou inutiles, Z. n’étant pas susceptible de s’en servir : consoles de jeux, robots guerriers, voitures à télécommande etc. Le coffre sert à l’occasion de banc pour le héraut. Enfin, à droite et à gauche, figurent les portes/sorties (avec vitres si porte) qui mènent d’un coté vers la partie cuisine, salle de bains, de l’autre vers l’entrée et la chambre des parents. Au sol, éventuellement, des tapis prétentieux et trop petits, pour le parc notamment. Les personnages de l'oncle Sam et de la mamie peuvent être joués par le même acteur. nb: extraits de la version provisoire et non corrigée sur le web comme pour tous les textes

Télécharger le texteSe connecter au Club pour télécharger le texte InfoCe texte peut être soumis aux droits d'auteur.
Renseignez-vous auprès de l'auteur du texte
pour vérifier vos obligations légales.

Écrire à l Écrire à l'auteur
LE PROFIL DU MEMBRE
Cette fiche-théâtre a été enregistrée par Louis Fervac. A la recherche, entre autres, de la vérité depuis toujours... Vanitas vanitatum & in vino veritas! nb: extraits des textes provisoires sur le site, définitifs sur demande.


Ajouter une video Ajouter une vidéo de cette pièce

VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIATS
PUBLICITE