Toutes les pièces de Molière


Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites



 DÉJÀ INSCRIT

Mot de passe

Oublié !

Sosie presque parfaite
de Jean-Luc Pecqueur

INFOS PRATIQUES
Comédie dramatique
Environ 1 h 45
Existe en plusieurs versions de distribution. - Vous connaissez la ville de LouĂ© ? Elle est pourtant rĂ©putĂ©e pour ses poulets… LĂ -bas comme ailleurs, on y vend aussi des maisons. Ce n’est certainement pas Ouioui, la secrĂ©taire du dĂ©putĂ© comme on la surnomme qui dira le contraire. Pas plus d’ailleurs que Pippa, sa maĂ®tresse. De lĂ  Ă  se dĂ©guiser en SDF, comme Peggie pour espionner son concurrent… 55, rue Saint-HonorĂ© Ă  Paris ? Ça vous dit quelque chose, n’est-ce pas ? Martial Lacourt, dĂ©putĂ©, aidĂ© de Quasimolo et de Jœ la Cavale, ses vrais amis , pense avoir trouvĂ© un titre de propriĂ©tĂ© au porteur Ă  cette adresse… Imaginez que le palais de l’ElysĂ©e n’a pas de rĂ©el propriĂ©taire… ! Plus c’est gros, mieux ça passe, non ? Sauf que le 55, rue Saint-HonorĂ© n’est pas le 55, rue du Faubourg-Saint-HonorĂ©, et ça, ils sont tous passĂ© Ă  cĂ´tĂ© de l’info !

 Note de l'auteur. Une mendiante, un dĂ©putĂ©, une femme de dĂ©putĂ© qui se la pète grave, une secrĂ©taire (Ouioui) qui dit toujours oui Ă  tout, enfin presque...

Télécharger le texteTélécharger le texte ou un extrait du texte  InfoCe texte peut être soumis aux droits d'auteur.
Renseignez-vous auprès de l'auteur du texte
pour vérifier vos obligations légales.

Écrire à l Écrire à l'auteur
LE PROFIL DU MEMBRE
Cette fiche-théâtre a été enregistrée par Jean-Luc Pecqueur Gustave. Petit, on me disait que j’avais un « sacrĂ© caractoire ». L’école : elle ne m’aimait pas. Moi non plus. Tour Ă  tour serveur dans un resto, pompiste en station essence (oui), apprenti tĂ´lier. J’ai fini dans une imprimerie… Le plus intĂ©ressant fut celui de correcteur typo. J’étais payĂ© pour corriger des textes 55 h/semaine. J’ai lu ainsi 3 000 livres… Je ne lisais pas ce qui me plaisait mais ce qu’on me donnait Ă  corriger. J’en ai tirĂ© de grands bĂ©nĂ©fices puisque j’ai eu Ă  connaĂ®tre toutes les opinions. Y compris celles qui n’étaient pas les miennes. Ca forge un «caractoire» ! L’école, Ă  cĂ´tĂ© de ça, c’est de la gnognotte… En 2000 j’ai crĂ©Ă© une nouvelle troupe adulte avec 11 personnes qui n’avaient jamais mis les pieds sur une scène. On m’avait prĂ©venu : « si vous arrivez Ă  40 spectateurs, ce sera bien car les gens ne se dĂ©placent pas ici ! ». Nous avons fait 396 entrĂ©es ! Je n’avais pas envie de m’emmerder (c’est dans le dico) Ă  chercher des textes. Donc j’ai Ă©crit la pièce. Puis deux, puis trois et j’en suis Ă  presque 70. J’ai quittĂ© la troupe (il faut savoir partir Ă  temps) pour me consacrer Ă  l’écriture. En ces pĂ©riodes qu’on prĂ©tend troubles, il est important d’apporter le sourire Ă  ceux qui viennent passer une soirĂ©e amicale au théâtre. Ne les dĂ©cevons pas. Jamais. Enfin, si vous montez l’un de mes textes et que vous m’invitez Ă  l’une des reprĂ©sentations...
 Le site internet de Jean-Luc Pecqueur Gustave.


Ajouter une video Ajouter une vidéo de cette pièce

VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIATS
PUBLICITE