Toutes les pièces de Molière


Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites



 DÉJÀ INSCRIT

Mot de passe

Oublié !

Le Tango des naufragés
de Grégoire Aubert

INFOS PRATIQUES
Comédie dramatique
Environ 1 h 30
Le démarchage téléphonique n’arrête pas de rythmer la vie tranquille de la grande maison de Ludivine Fourcade. Ses deux filles cinquantenaires, revenues vivre chez leur mère comme un aveu d’échec - et dans l’attente avide de leur part d'héritage - supportent mal la présence du vieil ami de la famille, Jean Lebœuf. Le calme n’est qu’apparent, le feu couve et tel un volcan, ne demande qu’à exploser. A l’opposé de là, à la résidence Les Mimosas, Mauricette n’a plus toute sa tête. Aux prises avec une directrice peu aimable, elle trouve son réconfort dans les souvenirs envolés de son mari. Et les soins de Sophie, aide-soignante dévouée et bienveillante. La discrète Ovidie débarque «aux Mimosas » accompagnée de la simplicité de son vécu, de sa petite-fille intrigante ; et d’un lourd secret. Thés dansants sur fond de tango, séances de relaxation collective, jeux de cartes... Si les anciens ne manquent pas d’occupation, la vie en communauté n’est cependant ni cure de jouvence, ni sinécure ! Lorsque Sophie se fait engager en tant qu’infirmière à la maison de Ludivine, un lien entre ces deux mondes distincts est tissé. Les relations évoluent. Les envies aussi. Le sang de la vie se propage et irrigue enfin les lieux ; le souffle de la jeunesse contamine tout les habitants pour faire face à la mort. Au fil du temps, les vérités cachées se font jour.

 Note de l'auteur. Vieillir... un naufrage ! Ce vieil adage que l’on doit au Général de Gaulle, a la peau dure, malgré l’augmentation de la durée de vie... Il est vrai qu’aujourd’hui, lorsqu’on parle de séniors, on entend surtout Alzheimer et autres maladies, rides, retraites, baisse de niveau de vie, sécurité sociale, résidence médicalisée... et colocation, en tant qu’effet de mode ou évolution sociétale. Les troupes de théâtre amateurs sont souvent constituées de comédiens de tous âges. Retraités, étudiants, salariés... Quitte à écrire pour une troupe, autant s’appuyer sur la personnalité des uns et des autres. Et traiter d’un thème concernant la majorité (voire la totalité de la société). Le parti pris initial - les maisons de retraite mises en balance avec le principe de la colocation de séniors - ouvre une ribambelle de possibilités comiques. Mais pas seulement... Bien sûr, on retrouve quelques figures imposées, telles que des personnages pittoresques ou énigmatiques, cinglants ou empathiques, rêveurs ou pragmatiques, etc. mais l’idée première comme toujours, est de raconter une histoire avec de vraies émotions. Un effet miroir. Avec sa part de pudeur - on ne nomme pas la maladie, on la vit -, sa part d’ombre - la mort est omniprésente-, sa part de rires - certaines répliques font mouche -, sa part de philosophie - quel sens donner à son existence ?-, sa part de mystère... A l’image de notre quotidien, dans Le Tango des naufragés, on rit (beaucoup), on pleure (un peu), on se chamaille, on s’engueule, on psychote, on règle ses comptes, on se soigne, on se moque, on se confie, on attaque ou on bat en retraite. On fait preuve de poésie, d’esprit, de rusticité, de scatologie aussi, de folie, de tendresse, d’espoir, de désespoir. D’amour, On triche, on apprend, on grandit, on vieillit, on tombe ou on se relève. On lit, on joue de la musique, on danse. On parle ou on se tait. Ce n’est pas le conflit des générations. Ce n’est pas non plus la simple opposition entre plusieurs façons de "bien" vieillir. En filigrane s’impose joliment la simple beauté de la vie, dont il est conseillé de profiter, avec ce temps allié ou ennemi qui passe inexorablement. Et qui finit toujours par nous rattraper. Trop naïf ? Peut-être. Qui parmi nous ne s’est jamais retourné un jour sur sa propre vie, avec la secrète et douloureuse impression d’être passé à côté de l’essentiel ?

Écrire à l Écrire à l'auteur
LE PROFIL DU MEMBRE
Cette fiche-théâtre a été enregistrée par Grégoire Aubert. Plus d'infos sur : [site] Gardois depuis 2003, j'enchaîne les productions en se partageant entre le jeu et l’écriture. Auteur de plus de 25 pièces, mes textes sont joués un peu partout en France et au-delà (Canada, Belgique), par des compagnies professionnelles ou amateur. Pour ces dernières, j'ai déjà écrit plusieurs comédies avec des distributions importantes et modulables. Les sujets les plus divers m’inspirent. En tant qu’auteur régulièrement édité, j'ai alterné le drame et la comédie. Mais dans le rire comme dans les larmes, il me paraît essentiel d'éviter l’écueil de la vulgarité et de la facilité.
 Le site internet de Grégoire Aubert.


Ajouter une video Ajouter une vidéo de cette pièce

VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIATS
PUBLICITE