Toutes les pièces de Molière


Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites



 DÉJÀ INSCRIT

Mot de passe

Oublié !

Affaire Donovan Mac-Phee
de Franck Didier

INFOS PRATIQUES
Comédie
Environ 1 h 45
Entre DALLAS et COLOMBO : une comédie policière dans l’Amérique des années 80 au sein d’une richissime famille qui a tant de choses à cacher... Empreinte des codes très particuliers des séries télé des années 80 , cette comédie comporte tous les ingrédients d'une bonne recette théâtrale : argent, amour, pouvoir et trahison.

 Note de l'auteur. Les costumes et les coiffures : se reporter à la série Dallas par exemple et s’inspirer fortement des looks vestimentaires de l’époque et notamment, pour les femmes, des coiffures "très brushing" (ne pas hésiter à utiliser des perruques pour les femmes, voire pour certains hommes). L’utilisation des références anglo-saxonnes : toutes les références anglo-saxonnes devront être prononcées à l’américaine au risque de passer à côté du caractère parfois très risible (pour des français) de certains noms. Le jeu des comédiens : dans les séries citées en référence, on a tous en mémoire l’intense dramaturgie qui peut se dégager de situations parfois banales, seulement du fait d’un jeu ponctué de silences pesants ou d’un jeu parfois à la limite du "sur-jeu". La bande musicale : une série américaine ne serait pas une bonne série sans une bande musicale qui vient ajouter au drame ou au suspense dans les passages les plus "intenses". En conséquence, les interventions musicales seront une part très importante du rendu global et devront être particulièrement bien choisies pour restituer l’ambiance recherchée. Le rythme général : l’action de la pièce se déroule sur 3 semaines environ. Certaines scènes se succèdent immédiatement dans le temps tandis que d’autres se passent plusieurs jours plus tard. S’il le juge utile (ce qui n’est pas du tout indispensable), le metteur en scène pourra user d’artifices pour situer les scènes dans le temps. En tout état de cause, les « noirs » entre deux scènes devront toujours être rapides et bien gérés pour maintenir le spectateur dans un état d’attention maximal. Le choix du mode "flash-back" : le mode flash-back largement utilisé dans le 2e acte (mode plutôt inspiré des séries policières actuelles), m’a semblé adapté pour maintenir le suspense de la pièce jusqu’à son terme. Ce mode impose toutefois des contraintes fortes, notamment la Nécessité pour certains personnages de changer de costume souvent et rapidement. Pour réussir ces flash-back et retours au présent, des costumes adéquats devront être choisis pour qu’ils n’imposent pas des temps de changement trop longs (on verra par exemple qu’enfiler un peignoir par dessus des vêtements est très rapide et peut suffire).

Télécharger le texte Télécharger le texte
Écrire à l Écrire à l'auteur
LE PROFIL DU MEMBRE
Cette fiche-théâtre a été enregistrée par Franck Didier. Sur mon site d'auteur ([site] comedie.com), vous pouvez télécharger les textes de mes douze pièces de théâtre.
 Le site internet de Franck Didier.


Ajouter une video Ajouter une vidéo de cette pièce

VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIATS
PUBLICITE