Toutes les pièces de Molière


Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites



 DÉJÀ INSCRIT

Mot de passe

Oublié !

Edgar Poe, le fantôme de Baudelaire
de Gérald Stehr

INFOS PRATIQUES
Tragédie
Environ 1 h 15
Du jour où l’œuvre d’Edgar Allan Pœ lui fut révélée, Charles Baudelaire en devint possédé : le fantôme d’Edgar Pœ s’empara de sa vie, il ne s’occupa, ne parla, ne rêva plus que de Pœ... Avec les années, Baudelaire finit par justifier pleinement, cette gémellité en empruntant à Pœ une bonne partie de sa doctrine poétique, s’inspirant de lui en maintes occasions, s’appliquant même à le prolonger avec ce désir unique "qu’Edgar Pœ – qui n’est pas grand chose en Amérique – devienne un grand homme... pour la France..." À l’occasion de la parution des Nouvelles Histoires extraordinaires, il entre dans une polémique d’une rare violence avec son ami Barbey d’Aurevilly, dont il espérait le soutien. Barbey d’Aurevilly condamne Pœ et l’Amérique, qu’il considère comme le même mal monstrueux et mortel, le mal de l’individualité. Pour lui Pœ, en tant que "roi des Bohêmes", en est la forme la plus aboutie. Baudelaire condamne l’Amérique considérant qu’elle a assassiné l’individu abouti dans l’art. Ce qui les réunit, c’est la fascination pour un génie très proche du leur, de ceux qui côtoient le gouffre. Barbey a fait le pari de Pascal, espérant échapper au néant, Baudelaire, foudroyé par une crise, sera anéanti.

Écrire à l Écrire à l'auteur
L'ÉDITEUR
Le texte est disponible chez TriArtis.
48 rue du Fer à Moulin 75005 Paris
Email | Site | tel. 09 51 74 96 29
LE PROFIL DU MEMBRE
Cette fiche-théâtre a été enregistrée par Martine Malinski. Editeur de pièces de théâtre, de correspondances, de nouvelles. Email : triartis.editions&gmail.com
 Le site internet de Martine Malinski.


Ajouter une video Ajouter une vidéo de cette pièce

VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIATS
PUBLICITE