Larguez les amarres ! de Jean-Claude Martineau

Genre : Comédie
3 actes
Distribution : 5H 5F
Durée : Environ 2 heures
Comment les trois amis Claude, Gilbert et Pauline vont-ils procéder pour que leur copain Maurice, dominé et malmené par sa femme Gisèle, autoritaire et sans concession, puisse échapper à la déprime qui le guette et retrouver enfin sa joie de vivre... Que la vie serait belle dans cette petite pension de famille estivale côtière, entre Gilbert, Claude, Maurice et Pauline, la patronne de la petite pension de famille où tous les quatre se retrouvent pour la belote quotidienne et raconter allègrement des bobards aux premiers touristes. Que la vie serait belle si Gisèle, la femme de Maurice, dominatrice et sans concession, ne faisait mener à ce dernier une existence d'enfer et ne le traitait comme un moins que rien. Larguez les amarres ? Maurice, toujours amoureux, ne peut s'y résoudre. Que faire alors ? Il faut sauver le copain Maurice de la déprime, lui redorer son blason et le grandir aux yeux de sa femme en lui faisant accomplir une action d'éclat. Qu'à cela ne tienne ! Avec la complicité de Pauline, Gilbert et Claude, cagoulés et armés de faux révolvers, simulent un hold up dans la pension de famille où Maurice, en présence de sa femme, doit théoriquement et héroïquement les mettre en fuite. Le scénario est bien rôdé, ça doit fonctionner. C'était sans compter sur Anaïs, une nièce un peu naïve que Pauline essaie de "dégrossir" ; sans compter aussi sur Arsène Pichon, un pauvre parisien, timide et introverti, venu chercher le calme et la sérénité en ce lieu ; sans compter non plus sur sa mère possessive, partie à sa recherche et débarquant sans prévenir dans l'auberge ; sans compter encore sur Félix, un petit truand en planque ; sans compter toujours sur Mlle Crampon, une fidèle cliente de la pension, à laquelle Gilbert et Claude ont raconté des bobards et qui arrive, en plein hold up, une valise bourrée de cannabis à la main et sans compter enfin sur la réaction inattendue de Gisèle. Dès lors, ce qui ne devait être qu'une simple plaisanterie " à but humanitaire" vire rapidement à la plus joyeuse pagaille et pendant près de deux heures, ces dix personnages aux rôles très équilibrés, vont occuper l'espace de façon omniprésente et amener cette alerte comédie à une chûte pour le moins inattendue...

 Note de l'auteur. L'action se déroule de nos jours, au mois de mai, avant la saison estivale, quelque part sur la côte bretonne ou vendéenne. Un petit bar tabac faisant pension de famille. Cette pièce nécessite 1 figurant homme en toute fin du dernier acte. Ce rôle peut être tenu par un acteur déjà sorti de scène.