ATTILA de Jean-François Joubert

Genre : Comédie dramatique
Distribution : 2H 1F
Durée : Environ 30 minutes
Miss Terre…Boule bleue qui circule à contresens des courants d’air, des ondes spatiales, si belle dans son univers de couleur, une chanson spéciale celle que l’on “ Imagine “. L’utopie d’un être Humain ! Tué, par un fanatique, je tique. Que fais-je sur ce divan, je cause de l’éternelle ? De l’éternelle pluie et beau temps, du soleil absent de la rose des vents, de ce Vendredi, Vénus qui a ôté mon sang, annoté ma vie. Je suis sur un nuage de lait, laid, mort, ou suis-je juste au pays de l’agonie, né en Patagonie. Ah la vache, je ne parle pas Espagnol ! “ No comprendo ” un désir celui d’apprendre l’Esperanto. Dieu est une femme, elle a inventé, l’univers, les vers qui hurlent en attendant que coule, que roule, notre sang. Dieu est la Nature, je le sais, je le sens , je me noie, entrez dans mon for-intérieur, si faible. Dieu est un courant d’air, qui suis-je au fait ? Allonger sans couette sur un nuage de lait, de la ouate, je suis sourd, devant filer ma vie, ma fille, mon enfant, entends ce dernier cri, ou serait-ce le premier, j’entre dans l’arène du premier pas, du premier songe, du premier mensonge, que sais-je ? Je n’ai pas le Baccalauréat, ni philosophe, ni ni, une tentacule m’accule, je ne respire plus, coincé dans le murmure du temps. J’entre dans la garenne de mes souvenirs, Arlequin ma tunique. Respire. Aspire. soupire. Adieux les sourires, cause puisqu’on te le demande gentillement… Qui pense sur ce divan ? rien ne laisse penser qu'il s'agit d'un taureau, sauf la chute du spectacle.

 Note de l'auteur. son et lumière en arrière plan, quelques effets de mise en scène seront nécessaire pour jouer ce spectacle vivant, une voix off, ATTILA et ANUBIS trois personnes au plus...