Les Pruneau se cachent pour mourir de Jacques Maurin

Genre : Sketch, saynète
Distribution : 1H 5F ; 2H 4F
Durée : Environ 15 minutes (ou moins)
Branlebas de combat à la maison de retraite. Églantine et Raymond ont fait une tentative de suicide.

 Note de l'auteur. Pruneau, c’est le surnom que l’on donne aux pensionnaires de la maison de retraite Marcel Pruneau. Mais pour certains, c’est plus banalement parce qu’ils ressemblent au fruit du même nom : ils sont vieux, moches, ridés, et ils font chier, comme les pruneaux. Dans cette maison de retraite, les sketches et les gags, au nombre de 30, s’enchaînent dans un tourbillon délirant, mêlant rire et émotion. « Les Pruneau se cachent pour mourir » est l’un de ces sketches qui seront rassemblés en un seul recueil sous le titre "Les Pruneau(x)".