La Peau d'un Singe de Jacques-Yves Henry

Genre : Comédie
Distribution : 1H 0F
Durée : Environ 1 h 15
FĂ©vrier 1945 Ă  Dresde… Un jeune juif cachĂ© dans un cirque sous la dĂ©froque d’un singe raconte son histoire et son drame. A la fois Juif et Allemand, David erre entre l’histoire et le rĂŞve, entre la mĂ©moire et l’utopie, entre le passĂ© et un prĂ©sent dont il ne sait pas grand chose, entre souvenirs et projets, entre vie et mort... L’antisĂ©mitisme, le place des juifs dans la sociĂ©tĂ© chrĂ©tienne, le sionisme sont bien sur Ă©voquĂ©s dans cette pièce, mais en filigrane transparaĂ®t le thème très actuel de la double appartenance. Une dimension supplĂ©mentaire du personnage est l'amour qu'il Ă©prouve pour sa sœur, tĂ©moin muet mais pas silencieux. A cause d’une scène que le jeune homme dĂ©cris au cours de la pièce, sa sœur, d'ailleurs invisible dans la scĂ©nographie actuelle ne s’exprime plus que par la musique...

 Note de l'auteur. Si, dans "La Rupture d'Aujourd'hui" il Ă©tait question du communautarisme gay, dans celle-ci la parole est donnĂ©e Ă  quelqu'un qui fait partie de deux "communautĂ©s". Juif et allemand, le personnage jette des regards bien diffĂ©rents de ceux que l'on atendrait de lui sur son identitĂ©.