• Un spectacle chorĂ©graphique Ă©poustouiflant pour redĂ©couvrir sous un autre regard les collections d'Art ancien du musee du Louvre
  • Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle Ă©bouriffant et drĂ´le qui tourne en rĂ©gion parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimĂ© des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est dĂ©sespĂ©rĂ©.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




La niaiserie d’Arlequin se transforme en intelligence grâce au sentiment amoureux dans une mise en scène multiforme où fusionnent : la musique, le chant, et la commedia dell’arte.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Jusqu'au 29/10/2006
Du mardi au samedi à 19h, dimanche à 16h30. Relâche exceptionnelle le 20 et 24 octobre 2006.
Sudden Théâtre
14 bis, rue Sainte-Isaure
75018 PARIS
MĂ©tro Jules-Joffrin
Réservations :
01 42 62 35 00
Arlequin poli par l’Amour de Pierre Carlet Chamblain de Marivaux est une pièce d’une grande fraîcheur sur la naïveté de l’amour qui s’adresse ici aux enfants à partir de 9 ans comme aux adultes dans un décor sobre, à la fois bucolique et meublé pour l’intérieur d’un très joli clavecin admirablement joué par Julie Blais de musique française et italienne du XVIIe et XVIIIe siècle. Le mélomane s’esbaudira volontiers à l’écoute d’un répertoire allant de Couperin à Lully en passant par Girolamo Frescobaldi ou bien encore Tarquinio Merula... L’espace scénique se donne à voir dans la dualité avec l’environnement féerique, artificiel à souhaits et celui de la bergère plus simple, exprimant la nature représentée par des cubes de gazon gigognes praticables.

La spĂ©cificitĂ© de cette belle reprĂ©sentation reste et demeure son lever de rideau que l’on doit Ă  Jacques Jouet et qui se rĂ©sume en terme philosophique dans la phrase suivante : "il faut parler de l’œuvre d’art dans l’œuvre d’art". Le rĂ©citant devient ensuite l’acteur après cette communion avec les spectateurs et il ponctue sa harangue par son rĂ´le introductif en lançant la rĂ©plique : "vous soupirez madame...". Arlequin interprĂ©tĂ© dans cette pièce par David Arribe est très attirant de sensualitĂ© tant dans sa morphologie que dans son comportement au point qu’on en oublie sans sourciller son infatuĂ©e candeur laquelle sera l’arme du coup de théâtre pour dĂ©bouter la fĂ©e de ses terribles pouvoirs.
Mis à jour le 10/10/2006
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE