• Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle ébouriffant et drôle qui tourne en région parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimé des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est désespéré.
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




L’euphorie perpétuelle, parue chez Grasset en 2000, pose le problème du bonheur vu comme un devoir, qui accule en fin de compte au malheur de ne pas se sentir totalement heureux

INFOS PRATIQUES
Du 05/07/2002
au 27/07/2002

À12 h 45.
Le Petit Chien
76, rue Guillaume-Puy
84000 AVIGNON
Réservations :
04 90 85 89 49
Dans notre société de consommation, où tout, absolument tout, est marchandise, le culte du corps, le règne de l’argent, la recherche de l’amour ne tiennent face à la fascination du néant qu’au nom de "la quête du bonheur", ce Graal insaisissable. Pascal Bruckner, empêcheur de tourner en rond, jure pourtant que le bonheur, s’il existe, est ailleurs. Il démonte savamment les rouages implacables de la machine à fabriquer de la jalousie, du ressentiment et de la confusion dans les esprits. Il ouvre la boîte de Pandore des cieux gris qui rendent gais, des maladies qui permettent d’exister, du quotidien ennuyeux et pourtant si jubilatoire...

Bruckner jongle avec les paradoxes, titille nos évidences et se rit des gens heureux, grands illusionnistes un peu honteux. Pascal Thoreau captive son auditoire en disant quelques extraits de L’euphorie perpétuelle. Interactive, sa performance ne va pas sans l’avis du public sur la question. "Le bonheur, c’est changer ma moquette sans changer les meubles de place" osera un spectateur dans la salle, alors qu’une autre décrira d’une élégante manière l’âpreté de l’existence. Applaudissements soutenus et émus. L’euphorie perpétuelle pique au vif.
Mis à jour le 10/11/2002

  En complément
 À LA UNE Le festival d'Avignon 2002

VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE