• Trio endiabl√© √† la mani√®re d'un vaudeville,¬†
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens d√©jant√©s, des textes dr√īles et percutants, voil√† la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste¬†! Ils puis en tourn√©e en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle √©bouriffant et dr√īle qui tourne en r√©gion parisienne et en province¬†!
  • ''<i>L‚Äôhomme le plus aim√© des Fran√ßais</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n‚Äôest d√©sesp√©r√©.
  • Th√©√Ętre de papier, d‚Äôobjets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (√† partir de 7 ans), d'apr√®s les dessins de Semp√©.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




C'est par la blessure qu'on gu√©rit, c'est par la blessure qu'on devient gu√©risseur. N√© √† Malines, en Belgique, en 1913, c'est √† la suite d'une psychanalyse qu'Henry Bauchau est devenu √©crivain, po√®te, romancier, auteur de th√©√Ętre mais aussi psychoth√©rapeute et psychanalyste. G√©rard √Čtienne, com√©dien, metteur en sc√®ne, a choisi, pour Heureux les d√©liants, quelques unes des plus belles po√©sies, qui disent l'int√©riorit√© foisonnante du ma√ģtre, des t√©n√®bres √† la lumi√®re, du noir d√©sir √† la paix int√©rieure. Rencontre

INFOS PRATIQUES
Jusqu'au 03/06/2001
21 h mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche
17 h dimanche.
Molière-Maison de la Poésie
157 Rue rue Saint-Martin
75003 PARIS
Métro Rambuteau, Etienne-Marcel
Rťservations :
01 44 54 53 00
Que raconte "Heureux les déliants" ?

G√©rard √Čtienne : Les po√®mes d'Henry Bauchau surgissent de l'inconscient, nourris par le r√™ve, habit√©s par la mati√®re obscure. Ils nous projettent dans les entrailles de la terre, au sommet d'arbres titanesques, au sein des montagnes combattantes mais aussi dans la simplicit√© d'une vo√Ľte monastique, √† la rencontre douce d'un enfant bleu, dans la paix joyeuse d'un jardin color√©.

Comment qualifieriez-vous l'écriture d'Henry Bauchau ?

G. √Č. : Il poss√®de un style √† la fois puissant, intense, profond, sensuel. Celui qui √©coute est la serrure, le po√®me, la cl√© qui ouvre √† une autre dimension, √† une autre perception. C'est un pont entre deux mondes. L'√©criture d'Henry Bauchau doit servir aux autres !

Comment en êtes vous venu à dire ses poésies ?

G. √Č. : J'ai d'abord √©t√© fascin√© par ses romans, qui d√©gagent une terrible souffrance affective, li√© √† l'enfance, √† la "m√©rance", selon sa propre expression. J'en ai vers√© des larmes, √† la lecture de ces pages... Et puis, j'ai d√©couvert ses po√®mes, qui m'ont √©mu tout autant. Je souhaitais absolument rendre un hommage √† cet homme.

Par votre mise en scène, qu'avez-vous souhaité traduire ?

G. √Č. : C'est l'acte d'engendrement que je souhaite favoriser. Il faut une pr√©sence sourde de l'acteur, la juste tension de la voix et du geste, le sens le plus ouvert du mot afin que les images des po√®mes puissent na√ģtre et vibrer.
Mis à jour le 27/10/2002
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE