• Apr√®s un arr√™t cardio-respiratoire de 35 minutes, Olivier Maillet, atterrit plus mort que vif au service r√©animation de l'h√īpital Bichat, √† Paris.
  • A applaudir tant il est rare d'√©couter un texte l√©gendaire se dire avec humilit√©.
  • Une vraie prouesse. L'un des meilleurs spectacles pour enfants depuis longtemps.
  • Courez vraiment voir son show, vous n‚Äôallez pas √™tre d√©√ßu !
  • Trio endiabl√© √† la mani√®re d'un vaudeville,¬†


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Une seule idée poussée à l'extrême : la nécessité de sortir de nos cages de verre. 
Le paradoxe : se libérer du libéralisme. 
Et de cette seule idée, Maguy Marin soulève un foisonnement de questions. 


INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© DR
Du 22/05/2019
au 24/05/2019

Du 22 au 24 mai à 20h30.
Th√©√Ętre Garonne
1, avenue du Ch√Ęteau d'eau
31300 TOULOUSE
Tarif : de 10 √† 25 ‚ā¨
Rťservations :
05 62 48 54 77
Site Internet
Maguy Marin fait ici de la danse, comme l'alpinisme, un sport de l'extrême. Les danseurs nous offrent une véritable prouesse physique. Un seul grand mouvement - comme une seule grande idée - traverse la scène, lui aussi poussé à l'extrême : chaque danseur amène des objets produits par la société de consommation sur la scène, et les y entasse.

Ce mouvement uniforme, entrecoup√© de quelques variations seulement, semble ici mettre en exergue des personnages qui oscillent, mais jamais ne se d√©cident. Rien ne bouge, aucun geste ne change, ou si peu. Mais ce ¬ę¬†si peu¬†¬Ľ semble malgr√© tout d√©voiler un autre versant de nous-m√™me, celui que l‚Äôon refuse de voir. S'explique d√®s lors ce titre si √©nigmatique de¬†Ligne de cr√™tes. Maguy Marin nous montre en effet par ce spectacle r√©volt√© comment chacun oscille, en √©quilibre fragile, entre ce qu'il est et ce qu'il croit ou voudrait √™tre ; entre le mouvement perp√©tuel de la marche rapide qui cache la machine infernale entra√ģnant les corps, et les fractures o√Ļ les danseurs, arr√™t√©s dans leur immense √©lan, r√©v√®lent la v√©ritable nature de ces hommes devenus machines par leurs gestes cass√©s ; entre un apparent sourire et un bout de papier blanc et √©clatant, coll√© sur les dents ; entre le silence et le cri ; entre le commun et le singulier ; entre les v√™tements color√©s et les corps nus d√©maquill√©s.
Certes, il est question d'objets qui s'accumulent, mais, on le voit, la ligne à suivre est beaucoup plus périlleuse, désespérante, et, de fait, intéressante.

Il n'est pas ici seulement question de danse, mais de tout un chacun. Ainsi entra√ģn√© dans cette folie m√©canique, le spectateur ne peut s'√©chapper. La couleur - ou plut√īt la musique - est annonc√©e d√®s le d√©but, alors m√™me que sur la sc√®ne encore noire nous ne distinguons encore qu'√† peine les cages de verre, encore vides. Cette musique qui ouvre le bal, ce bruit de machines, d'escalators, d'imprimantes, cette bande son indescriptible, tout le monde la conna√ģt. Mais pendant une heure, le spectateur assourdi se voit forc√© de l'endurer. On ne l'entend plus alors comme on pourrait le faire dans la vie quotidienne, mais on se met √† la regarder, √† la subir, √† la rejeter. Maguy Marin joue ici avec la limite du supportable. Il ne s'agit pas de comprendre ce qu'il y a d'intol√©rable dans l'ali√©nation. Mais il s'agit bien de la vivre. Maguy Marin et ses danseurs parviennent √† nous la rendre physiquement insupportable.¬†
Aimer ou ne pas aimer ce morceau de bravoure, là n'est pas la question : il faut déranger. Et, cette heure de danse ainsi donnée en spectacle, provocante et perturbante, se voulant comme tel, est en cela une véritable prouesse. 

Une expérience hors norme à ne pas manquer.
Mis à jour le 24/05/2019
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE