• Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.
  • 2147 : c'est la date à laquelle un rapport de l'ONU prévoit que la pauvreté de l'Afrique aura diminué de moitié.
  • Deux monstres sacrés portés par une troupe pleine de feu, entre violence et tendresse, un spectacle à la Mnouchkine…
  • Qui connaît le peintre Philippe Dussaert (1947-1989), plasticien à l’origine du mouvement vacuiste dans les années 80 ?
  • Créé en 2014 au festival d’Avignon, ce spectacle met en scène quatre personnages au mal de vivre plus ou moins marqué.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Ce deuxième volet de la trilogie nous marque par sa forme esthétique semblable à un tableau.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© DR
Le 05/11/2018
20h30.
La Fabrique Culturelle
5 Allée Antonio Machado
31058 Toulouse
Réservations :
05 61 50 47 79
Site Internet
Il apparaît très clairement que ce solo est inspiré du tableau d'Henri Matisse. A tel point que l'on voit ce tableau mouvant, vivant.
Sur des plans monochromes contrastés, James Carles active la matière, s’immisce à l’intérieur et extraie peu à peu de sa chair une mémoire chargée. Blanc sur noir, l’énergie circule dans son corps, nettoie et digère cette lésion profonde, tout est question de « regard ».
Comme l’œuvre d'Henri Matisse, sa silhouette se découpe nettement sur les couleurs vives découpées et la musique semble cicatriser les tissus arrachés.
Il nous révèle la puissance du noir, aussi lumineux que le blanc, peut-être même davantage car c'est dans l'obscurité que l'on distingue le mieux la flamme. Il s'apaise lentement dans cette immense tissu blanc et disparaît dans un cocon immaculé.

Ce deuxième volet de la trilogie nous marque par sa forme esthétique semblable à un tableau. Nous y retrouvons cette forte musicalité organique, propre au flot fluctuant de James Carles, et ce regard adressé, saisissant. Le thème des ancêtres et de l'histoire africaine est à nouveau dépeint dans ce cadre visuel précis où le geste se libère, spontané et éphémère.
Mis à jour le 13/11/2018
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE