• L'œuvre de 1927 signée Hermann Hesse, Prix Nobel allemand. Brûlée par les nazis, elle est devenue culte vingt ans plus tard. A ne pas manquer !
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.
  • 2147 : c'est la date à laquelle un rapport de l'ONU prévoit que la pauvreté de l'Afrique aura diminué de moitié.
  • Deux monstres sacrés portés par une troupe pleine de feu, entre violence et tendresse, un spectacle à la Mnouchkine…
  • Qui connaît le peintre Philippe Dussaert (1947-1989), plasticien à l’origine du mouvement vacuiste dans les années 80 ?


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Une adaptation musicale intelligente de l’oeuvre de Victor Hugo

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 06/07/2018
au 29/07/2018

10h25, relâches les 9, 16 et 23 juillet.
Alizé
15 rue du 58ème Rgt d'infanterie
84000 AVIGNON
Les Misérables de Victor Hugo a connu une quantité énorme d’adaptations théâtrales, cinématographiques ou musicales… Celle-ci (de Charlotte Escamez) ne dépare pas l’ensemble. Quoique, rendre en une heure vingt l’essentiel d’une œuvre aussi longue était déjà une gageure… L’adaptatrice puis le metteur en scène William Mesguich y sont parvenus non sans faire l’impasse sur plusieurs personnages (Mgr Myriel, évêque de Digne, le père Theinardier, Eponine…) et la dimension christique de l’engagement de Jean Valjean. Ils ont raccourci l’action tout en faisant de Cosette l’héroïne principale et la narratrice… Peu importe ! Ils se sont appuyés sur un fabuleux retour en arrière (le récit débute – et se termine - sur la tombe de Jean Valjean et le dernier chapitre – bouleversant - du livre) et on oublie quelle était la promesse de Jean Valjean à Mgr Myriel. Cela n’enlève rien à l’esprit des Misérables et à ce que fut cet engagement par rapport à l’honnêteté et à l’intégrité en général, selon Hugo...

Chaque personnage est ici en grande partie chanté et les voix sont excellentes. Ainsi Estelle Andréa (Cosette, Fantine et flute traversière), Julien Clément (Jean Valjean), Magali Paliès (Thénardier, Gavroche et le violon), Oscar Clark (Marius, Javert et la composition musicale).

On est donc tout à fait séduits par l’ensemble d’autant que William Mesguich a particulièrement travaillé les éclairages et lumières, Alice Touvet, les costumes, Elisa Depaule les décors et Sényphine l’illustration…

Des Misérables, il y a ici l’essentiel. Si vous ne connaissez pas encore l’œuvre de Victor Hugo – qu’il faut lire et relire sans cesse – c’est un excellent moyen de prendre contact avec elle… et de comprendre pourquoi « tant qu’il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles. »
Mis à jour le 27/07/2018
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE