• Trente-neuf ans de règne : plus que la prĂ©sence au pouvoir de tous les prĂ©sidents de la Ve RĂ©publique ...
  • Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle Ă©bouriffant et drĂ´le qui tourne en rĂ©gion parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimĂ© des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est dĂ©sespĂ©rĂ©.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Mirad, un garçon de Bosnie raconte l’histoire d’un garçon à la recherche de sa mère disparue pendant la guerre civile de Bosnie.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 06/07/2018
au 29/07/2018

14h05, relâches les 8, 15 et 22 juillet.
Artéphile
5 bis, rue du Bourg Neuf
84000 AVIGNON
Réservations :
04 90 03 01 90
Site Internet
Si la parole, le geste ont encore un sens dans notre monde virtuel et tweeté, c’est bien ce spectacle qui peut nous le démontrer. Un parcours à travers l’Histoire de ce XXè siècle et notre XXIème loin de l’apaisement, violents et rugissants de haine et de velléités d’anéantissement de l’Homme par l’homme, du refus de « l’autre » sous des prétextes fallacieux, ethniques, religieux (prétextes douteux) qui brisent familles, femmes, hommes et enfants et aussi l’avenir de nos sociétés.

Dans ce spectacle, nous sont montrés les mécanismes de ce monde de corruption qui a mis l’Europe des Balkans à feu et à sang et qui, tel une peste infâme infeste la planète Terre et fait régner la bassesse.

Comment se remettre d’un tel traumatisme, de telles blessures physiques et psychiques, bien au-delà de la morale ? Comment la petite flamme de l’Humanité ne s’est-elle pas encore éteinte ? Comment aucune leçon n’est tirée de l’Histoire par les gouvernants et par chacun d’entre nous ? Une possible réponse, justement, que cette Humanité serait indestructible... que l’être humain la porte aussi en elle, au même titre que la haine. Pour 99 % de violence, il suffirait certainement d’1 % d’amour pour que l’Humanité gagne. La résistance en quelque sorte. Une délicate mise en scène pour un propos aussi douloureux dans un monde confus tel un miroir brisé. Autour de Mirad, un adolescent ayant devant lui plusieurs voies possibles, le jeu des actrices et acteurs s’exprime tout en nuances, se coulant chacune et chacun dans des rôles alternatifs, féminins ou masculins, de tous les bords, positifs ou négatifs, en victimes ou en bourreaux.

Un spectacle qui ne laisse pas indifférent qui oblige à regarder le monde des migrants d’un regard plus ouvert et qui ouvre la voie à l’esprit critique, celui qui permet de ne pas prendre pour argent comptant la bonne parole de certains et surtout de comprendre que l’épée de Damoclès est peut-être au-dessus de nos têtes, à nous qui avons peur de ces migrations incontournables et millénaires quelles qu’en soient les raisons. La scénographie nous entraîne dans tous les lieux possibles d’autant que les conditions du festival obligent à un minimalisme de décor, mais tout compréhensible et laisse au spectateur sa perception du réalisme du propos.

A voir absolument.
Mis à jour le 23/07/2018
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE