• Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle ébouriffant et drôle qui tourne en région parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimé des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est désespéré.
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Un jour je reviendrai et nous serons des millions !

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 06/07/2018
au 25/07/2018

16h25, relâches les 12 et 19 juillet.
Théâtre des Carmes - André Benedetto
6, place des Carmes
84000 AVIGNON
Réservations :
04 90 82 20 47
Site Internet
C’est la dernière phrase prononcée par le gladiateur Spartacus avant sa mort crucifiée. Et c’est aussi la dernière dite par Rosa Luxemburg dans le magnifique spectacle écrit et mise en scène par Viviane Théophilidès au Théâtre des Carmes André Benedetto. Rosa Luxemburg venait de fonder le mouvement révolutionnaire Spartakus. Elle fut exécutée en 1919 par les Corps Francs qui deviendront plus tard les nazis.

Spectacle brechtien s’il en fut… Chacun des cinq participants interprète plusieurs personnages. Dans celui de Rosa, très bien évoquée par Ernest Pignon-Ernest sur son affiche, Sophie de la Rochefoucauld est excellente et pleine d’énergie. Elle sait donner à son héroïne sa dimension révolutionnaire actuelle en même temps que celle, plus quotidienne, de la femme cultivée et sensible. Nous sommes au cabaret… Aussi, on approuve Anna Kupfer – qui chante Rosa – dans ses accents qui évoquent parfois Germaine Montero, quelle que soit la langue dans laquelle elle s’exprime… Géraldine Agostini, la pianiste, auteur des arrangements musicaux, accompagne avantageusement la chanteuse. Bernard Vergne, le seul homme de la troupe, tient bien son rôle de meneur de jeu, secondant Viviane Théophilidès, auteur, metteuse en scène et actrice de cette revue qu’elle mène avec brio.

Car il s’agit aussi et surtout d’une revue, d’un cabaret, à l’allemande, peuplé de chansons, mais qui ne perd jamais pied avec le réel… Ici, c’est l’histoire qui est convoquée – et la mémoire collective à qui il est fait appel -. Mais ce spectacle nous ramène sans cesse au contemporain. Il ne nous parle d’hier que pour mieux nous faire sentir aujourd’hui… Les anachronismes – voulus – ne sont là que pour nous éclairer… surtout à la fin du spectacle.

Tous les protagonistes font preuve d’une belle énergie, servie par la modestie du décor et de la mise en scène qui n’enlève rien au spectacle… A l’inverse, celui-ci y gagne en signification… et sans doute en force, en puissance…

André Benedetto, s’il eut été présent, aurait sans doute aimé que ce spectacle se déroulât sur le plateau de son beau Théâtre des Carmes qui retrouve ici un moment toute sa fonction et redevient ce "lieu où souffle l’esprit" et où se réécrit l’Histoire, si loin et à la fois si proche de nous…
Mis à jour le 18/07/2018
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE