• Seule en scène, Pierrette Dupoyet - doyenne du Festival d’Avignon - assume blessures et aspirations de cette icône flamboyante.
  • Ce texte est d’une puissance difficilement mesurable, d’un humour noir et d’une éloquence satirique.
  • Le pari est osé car cette forme théâtrale, ces enchaînements sans fioritures mettent de côté le divertissement au service de l’écoute attentive.
  • ''Un spectacle 100% honnête comme ça ne se fait plus de nos jours'', revendique Aurélie Bouquet.
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




« Avec un humour magnifique, le poète se livre, s'abandonne, nous parle en ami et en confident : les hommes, les femmes, l'amour, la mort, les remords et les regrets, le temps qui passe et carpe diem » Cie Les vagabonds

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© DR
Du 23/01/2018
au 28/01/2018

20h30 et le dimanche à 16h.
Théâtre du Pavé
34 rue Maran
31400 TOULOUSE
Métro ligne B
Réservations :
05 62 26 43 66
Site Internet
Des fables enchantées, une poésie ensoleillée par le jeu de Francis Azéma, nous amène à découvrir ou redécouvrir Jean de La fontaine. Ce dernier est un poète français né à Château-Thierry en 1621 et mort à Paris en 1694. Il est surtout connu pour être l'auteur de ses très célèbres Fables. La mise en scène et l'interprétation de Francis Azéma apporte une véritable vie à ces textes. Cette adaptation s'inscrit dans le projet "MOLIÈRE 2022". Cette année la sera les 400 ans de la naissance de Jean Baptiste Poquelin. Cette représentation nous fait voyager. Il s’agit d’une caisse de résonance surprenante et envoûtante. Qui est le loup ? L’Homme ou l’animal ? À travers plus de trente fables choisies, nous repérons un homme révolté qui fait parler des animaux d’un air enragé, attristé et illuminé. Mais derrière les êtres se cachent des réflexions échappatoires à la tyrannie du Roi, du Lion, comme symbolisant une volonté de quitter la complexité de notre communauté.

Revisiter des poèmes incarnant la force des mots idéalisent notre monde par la souplesse des vers. L'abondance des phrases illustratives qui matérialisent notre société, des expressions qui expriment notre passé, des échos qui brillent notre avenir, laisse apparaître une tableau de l'univers dans lequel nous vivons.
Des rimes passionnantes et passionnées par la voix de l'acteur nous proposent une facette de poésies de toute beauté. Adaptée et complétée par l'interprétation saisissante, paraissant si simple pour l’acteur, de cette poésie envoûtante, où chacun peut s'identifier, où chacun est identifiable, cette œuvre rappelle notre enfance en proposant un miroir de notre présent. Un décor sommaire, une chaise noire, une lumière sombre, un éclairage centré sur lui et un homme en scène provoquent des frissons. Lorsque le silence aspire le bruit de la voix, nous regardons le tableau, nous attendons le prochain mot qui casse nos idéaux. Des imitations de personnages reconnus de notre actualité, des gestes perdus dans nos pensées, des bruits illuminant nos utopies, tant de transformations perdure durant l'heure où nous prenons en place face la cadence poétique de cet art. Cet art, cette poésie permet, de cette manière, d’évoquer et de suggérer des sensations, des émotions les plus intenses par des sons, des rythmes et des harmonies.

L'humour dans l'intonation, l'humour dans le jeu, déclenche un vent de fraîcheur. Les métaphores s’enchaînent, les vers s’enlisent comme un fil conducteur, comme un passage vers l’ailleurs, celui de voir devant nous Jean de La Fontaine. Francis Azéma, de par son talent, a su faire vivre, plutôt revivre Jean de La fontaine et surtout ses textes, d'une manière troublante et exceptionnelle.
Mis à jour le 25/01/2018
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE