• Il est trois heures du matin, Franck bougon termine de ranger le bar et 
s'apprĂŞte Ă  fermer l'Ă©tablissement, quand surgit une jeune fille. C'est 
vrai il pleut très fort dehors et il tonne même. Mais bon il est trois 
heures du matin !!
  • Un an après leur rupture, Alice dĂ©barque Ă  trois heures du matin, chez Hugo !! Elle qui croyait Ă  l’amour Ă©ternel, pur, absolu, lui plus terre Ă  terre, rĂ©aliste, peut-ĂŞtre moins envie de « s’installer ».
  • Encore ! Allez-vous me crier dans les oreilles. Ben oui, encore, mais lĂ  c’est un misanthrope pas commun. D’abord cela se passe de nos jours. Ils ont tous des tĂ©lĂ©phones portables. Rien ne choque, tout est plausible. VoilĂ  l’extraordinaire talent de Molière.
  • Et nous voilĂ  embarquĂ©s dans une sĂ©rie d'Ă©vènements avec les spectateurs comme principaux
  • HystĂ©ries est une sĂ©rie de saynètes sur la rupture, l’amour, la trahison et mĂŞme le meurtre .


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Un drame contemporain qui nous interroge et nous met face Ă  nos peurs et Ă  nos choix.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© DR
Du 27/10/2017
au 28/10/2017

20h30.
Théâtre Roquelaine
37B Rue Roquelaine
31000 Toulouse
Réservations :
06 67 23 79 14
Site Internet
Installé dans les fauteuils du Théâtre Roquelaine, le spectateur découvre la scénographie et se projette à l’intérieur d’un appartement. Une table presque mise, deux chaises, un coffre à jouets et quelques dessins au mur, la sobriété de la scénographie permet de faire voyager le spectateur dans son imaginaire. Tout est carré, rangé, à sa place jusqu’à la rondelle de citron sur le saumon. Ce faux vernis ne va pas rester en place si longtemps.

Helen et Danny font leur apparition. Ils entrent sans un mot et finissent de mettre la table pour leur dîner en tête à tête. Ce silence sera vite rompu à l’arrivée de Liam, le petit frère d’Helen. Ce dernier débarque en claquant la porte d’entrée. Il est bouleversé, couvert de sang et raconte de façon décousue, ce qui vient de se passer. Il vient de porter secours à un jeune homme blessé dans la rue, abandonné par ses agresseurs. Suite à cela, la pièce prend un autre rythme. Il faut trouver une solution, mais quelle est la bonne? Aider ce jeune homme blessé ou ne rien faire?

Le spectateur retrouve la trajectoire des pièces de Denis Kelly. Une fois placés dans une telle situation, l’auteur se retire et observe comment ses personnages réagissent. Finalement la société émane de ces trois individus et leur conditionnement moral, social y est pour beaucoup dans leur prise de décision. En effet, selon leur éducation, leurs peurs, leurs envies, leurs secrets et leurs valeurs, chacun fera des révélations qui mettront à rude épreuve les liens pourtant si forts en apparence que sont ceux d’une famille.

Grâce à cette écriture du tout, à ce théâtre documentaire, l’hésitation, le bafouillement, l’interrogation sont sublimés et témoignent d’une urgence, celle de sortir de cette situation.

Au cours des deux heures de spectacles, les personnages ont changé et les spectateurs également. Cette pièce nous remet en question, nous interroge. Il faut saluer le travail des comédiens et du metteur en scène qui se sont appropriés la langue si atypique de Dennis Kelly. Les personnages se coupent la parole, les idées se superposent, la tension monte, c’est violent parfois et lorsque les mots cessent, les silences continuent de parler.
Mis à jour le 01/11/2017
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE