• Nous voyageons avec Jean
vers le chemin de son vieillissement, vers sa voie choisie mais parfois subie.
  • Deux anciennes ''girls de cabaret'' courent à un rendez-vous avec l’homme quelles ont aimé follement vingt ans plus tôt.
  •  Molière passe toutes les époques. Mais Caroline Rainette lui a donné une cure de jouvence.
  • Barbe bleue, le conte de Charles Perrault revisité dans une version comédie musicale fraîche et délicieusement cruelle.
  • L'affiche ne trompe pas, c'est bien là qu'on vient réveiller papilles et pupilles !Entrez ! Entrez ! Le spectacle va commencer !


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Un spectacle insolent et jubilatoire pour raconter la vie de famille dans ses pires moments…

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Jusqu'au 01/04/2017
Théâtre de la Joliette-Minoterie
2 place Henri Verneuil
13002 MARSEILLE
Réservations :
04 91 90 74 28
Site Internet
En famille (à partir de dix ans) ou pas, on vous promet une heure de théâtre pleine de charme et de drôlerie menée à un tempo infernal  par deux jeunes comédiens qui ne boudent pas leur plaisir – ils ont des apartés et des fous rires, sans doute dans le texte, mais au fond ce n’est pas si sûr et cette incertitude est délicieuse.

Ce que raconte Papa part, Maman ment, Mémé meurt ? Exactement ce que vous dit ce titre. Ecrit dans son jeune âge par Fabienne Yvert, artiste, auteure, typographe, le texte a des années plus tard séduit Pierrette Monticelli, co-directrice de ce si joli lieu qu’est le Théâtre Joliette-Minoterie, qui a décidé de le mettre en scène. Elle l’a fait avec légèreté et vivacité – c’est comme si les deux comédiens, le frère et la sœur lotis d’un papa qui part, d’une maman qui ment et d’une mémé qui meurt jouaient au ping pong : ça bondit, ça rebondit, ça fuse, ça répète, ça ritournelle, ça chante même… Ce qui n’empêche pas du tout la gravité de s’inviter en toile de fond – mais bon ! pas que ça à faire, on perd pas le tempo.

Pas question de vous résumer les interrogations, affirmations, suppositions, fantasmes, délires qui constituent le texte publié aux éditions Attila. Sachez simplement qu’on se reconnaît, qu’on rit, qu’on s’attendrit. Ah ce père qui part, qui va partir, qui est parti. Pourquoi ? Parce qu’il veut se faire cuire un œuf tout seul ? Parce qu’il a toujours rêvé de la terre Adélie ? Ah cette mère, cette « emmerdeuse », avec « des petits yeux genre qui s’empêche de pleurer », qui s’achète des boucles d’oreille de jeune fille et une petite culotte avec des cœurs roses… Et la mémé alors, toute pitoyable dans sa mort. Et pourtant c’est d’abord elle qu’ils aiment nos deux abandonnés.

Des moments de la vie pas si roses dans une version swinguante, comme dit l’auteure elle-même sur son site – allez donc voir les pages de celle qui se déclare en prise avec le monde mais sur courant alternatif… [site]
Mis à jour le 30/03/2017
NOTEZ-LE
Vendredi 31 mars à l'issue de la représentation, rencontre avec Pierrette Monticelli, metteure en scène, et Hervé Castanet, professeur des universités et psychanalyste à Marseille, membre de l'école de la Cause freudienne.
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE