• Un riche écrivain reçoit la lettre d'une femme qui lui révèle la passion qu'elle a nourrie pour lui, sans que jamais il ne s'en aperçoive.
  • Le pari est osé car cette forme théâtrale, ces enchaînements sans fioritures mettent de côté le divertissement au service de l’écoute attentive.
  • Plus de 30 ans de présence sur scène… L’indémodable Popeck fait toujours recette ! Son fidèle public le suit, toutes générations confondues...
  • La pièce la plus sombre d’Henrik Ibsen où l’auteur oscille entre la critique sociale et  son amour inconditionnel pour un personnage qu’on aurait plutôt tendance à détester.
  • Des jouets qui prennent vie ?! Un rêve d’enfant qui se réalise sur scène dans ce joli spectacle musical mêlant des danses, des chansons et textes drôles et tendres. C’est très réussi et le jeune public adore !


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Une clown en attente du grand Aaaamour !

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 03/03/2017
au 04/03/2017

Isle 80 (ex Trois Pilats)
18 place des Trois Pilats
84000 AVIGNON
Réservations :
04 88 07 91 68
Site Internet
La recherche du grand amour peut faire l'objet de toute une vie d'être humain. Mais qu'en est-il lorsqu'il s'agit d'un ou plutôt d'une clown ? Elle se nomme Molly et, en effet, a toutes les apparences et les attributs du clown... Dès son entrée, un peu hésitante, sur le plateau du théâtre, elle se fige dans une position d'attente assoiffée... Elle semble d'ores et déjà invoquer ce ciel d'où doit lui provenir cet amour qu'elle attend... Vainement... tout en demeurant pleine de l'espoir qu'un jour, enfin, il arrive...

Créé et interprété par Béatrice Courcoul avec le regard avisé d'Elisabeth Moreau, par la Compagnie d'ici, ce personnage de Molly, sous ses accoutrements et maquillage de clown, sans oublier, bien entendu, le nez rouge, nous apparaît comme désespérément humain. Molly se débat au milieu d'un beau désordre croissant d'objets sur le plateau, autour d'elle, comme la métaphore de son propre désordre intérieur. Joyeux, ce désordre néanmoins, car notre héroïne au nez rouge n'en est pas encore, tant s'en faut, à désespérer de sa quête... En quête de l'autre et aussi d'un ailleurs...

On reverra avec intérêt ce spectacle, ici en sortie de résidence. Il ne demande sans doute qu'à mûrir et à devenir grand... Tout comme ce besoin vital d'amour qu'il fait plus qu'évoquer.
Mis à jour le 19/03/2017
VOTRE AVIS
SWELAF. J´adore Elisabeth Moreau... Je trouve dommage que Chuck Berry soit mort
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE