• 1914. Eugène, aussi beau qu’insolent, part pour le front comme engagé volontaire. Un excellent moment.
  • Après Le Balcon et Les Bonnes, La Comédie-Française donne Haute-Surveillance de Jean Genet. C’est un diamant noir qui s’offre au public et qui mériterait une captation.
  • Jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour atteindre la célébrité ? Un spectacle magistrale, à voir.
  • La dernière rencontre de Titus et de Bérénice vue par Robert Brasillach
  • Anémone joue son Boulevard du Crépuscule. Abordée sans détour,  la Maladie d’Alzheimer.  Beaucoup de nostalgie. Le rire en plus.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites



La femme tiroir
Espace Gaele'm (PARIS)
de Wedia
Mise en scène de Wedia
Avec Wedia

Ne ratez pas les dernières dates de ce joli spectacle alliant beauté du texte, comédie et danse ! Un portrait de femme puissant et poétique qui en touchera plus d'un(e) !

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Jusqu'au 23/03/2017
Lundi à 20h30.
Espace Gaele'm
15, rue Crussot
75011 PARIS
Métro Oberkampf
Réservations :
01 77 11 84 72
Site Internet
Comédienne, danseuse, peintre et écrivain, la jolie Wedia a su mener sa barque dans différents spectacles et théâtres. A la suite de la parution en 2012 de son premier recueil de nouvelles La Femme Tiroir, récompensé par plusieurs prix littéraires, elle écrit un deuxième opus intitulé Hôtel Rooms. Elle décide de fusionner les deux textes par la suite, donnant aujourd'hui ce spectacle présenté dans l'Espace Gaele'm.

Grand loft blanc, aux pierres apparentes et lignes épurées, surplombé par des verrières, l'espace Gaele'm sert d'écrin à ce spectacle de théâtre et de danse moderne. De grandes tentures blanches jalonnent les murs, et au centre de tout cela, une jeune femme, grande liane métisse aux cheveux ébouriffés, pieds nus et vêtue d'une seule chemise blanche. Une belle présence.

"Fragiles, ceux qui savent...", la femme se raconte d'une voix douce et rauque, alernant blancs expressifs, moments intenses et dramatiques, moments joyeux et heureux. Seule dans une chambre d'hôtel, sensuelle et passionnée, cette femme attend son homme dont elle porte la chemise. Plus le temps passe, plus elle brûle de leurs retrouvailles. Petit à petit, elle devoile ses sentiments, parle de ses différents rendez-vous secrets avec celui qu'elle espère tant, nous entraîne dans ses émotions, sa sensualité et son intimité.

Les jeux de lumière accentuent le sombre et la luminosité, jouant avec la peau de la comédienne. Le blanc qui l'environne forme avec elle une communion harmonieuse et un esthétisme recherché (le ying et le yang). L'ambiance intimiste est renforcée par des origamis géants en papier, conçus par la plasticienne Janique Bourget, disséminés autour de la scène. La comédienne Wedia en use par moments, amplifiant grâce à eux le déroulé de sa vie et de ses sentiments, tantôt ouverts ou fermés tels des éventails géants. Le texte poétique et puissant parle d'une femme amoureuse qui oscille entre la joie, la tristesse, l'espoir et la desillusion de l'amour. Une séquence de danse moderne sur pointes, aérienne et voluptueuse transporte le public, le temps d'une musique lancinante. La thématique du vieillissement et du temps qui passe, l'espoir de faire la paix avec son corps, des sautes d'humeur et des joies... autant de thématiques évoquées au fil du texte.

"Je pense à moi et je m'entends", dit-elle apaisée à un moment. Car ce joli portrait de femme fait écho à la plupart des femmes, interrogeant notamment sur la position actuelle de la femme dans la société moderne. Permettant aussi aux hommes présents dans la salle de mieux les comprendre... Un joli spectacle lumineux et poétique, écrit et joué par la talentueuse Wedia, à ne pas rater !
Mis à jour le 12/03/2017
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE