• Un spectacle chorĂ©graphique Ă©poustouiflant pour redĂ©couvrir sous un autre regard les collections d'Art ancien du musee du Louvre
  • Trio endiablĂ© Ă  la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens dĂ©jantĂ©s, des textes drĂ´les et percutants, voilĂ  la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournĂ©e en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle Ă©bouriffant et drĂ´le qui tourne en rĂ©gion parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimĂ© des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est dĂ©sespĂ©rĂ©.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Un spectacle pour enfants, digne du Cirque Electrique. Dites "Abadaba" !

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 07/12/2016
au 24/12/2016

Cirque Electrique
Place du Maquis du Vercors
75020 PARIS
Réservations :
09 54 54 47 24
Site Internet
Le Cirque Electrique est bien loin des cirques conventionnels d’antan, il s’apparente plus à un freak show. De nombreux artistes ont d’ores et déjà foulé la scène circulaire de son chapiteau dans des décors et des ambiances post-apocalyptiques, trash urbain, cabaret, foire, mêlant acrobates, musiciens, jongleurs de feu, fakirs, performeurs... En cette fin d’année 2016, l’ambiance y est douce et joyeuse. Tout au long de l’année, le Cirque Electrique offre des sensations fortes aux plus grands. Aujourd’hui, c’est au tour des enfants. Un spectacle pour les petits par des artistes punk, rock, grunge, hors des frontières et des conventions, ça promet.

Le spectacle est à la hauteur des attentes, même un chouia au-delà. À l’entrée, une horde d’enfants, des tout-petits aux pré-ados. Tous venus assister au même spectacle et hurlant avant même l'ouverture des portes du chapiteau qui se fait attendre ; il vaudrait mieux que ce qui se trouve sous la grande toile soit captivant ou bon nombre d’adultes risquent de passer un "long" moment. Sous la chaleur du chapiteau, le décor y est coloré et proche d’un cirque plus traditionnel, hormis le mur de peluches accrochées en fond de scène servant de rideau doux et molletonné pour les entrées et sorties scéniques des artistes. Hervé Vallée à son orgue de barbarie nous accueille en musique et pas n’importe lesquelles : les Ramones, Gainsbourg, Mike Brant... c’est rock et c’est bon. Tarzana aussi est présente et aide les enfants et leurs parents à s’installer dans les gradins bondés. Une Tarzana comme on la voit rarement, sorte de mégère rigolote avec son bonnet de bain fleuri sur la tête et plumeau coloré à la main, lançant des confettis et des sourires à la ronde.

Le noir se fait, la musique commence. Une musique rock, bien loin des "soupes" habituelles et autres comptines infantiles que l’on sert aux plus jeunes. En fait, toute la bande son du spectacle est géniale et créée pour l’occasion. Des reprises de comptines, plus ou moins célèbres, mais revisitées à la sauce rock'n'roll, réalisée par David X. C’est génial et très bien fait ! Pour sublimer cette bande son atypique, un "chef d’orchestre", chanteur, musicien touche-à-tout, est perché en haut de la structure de fond et s’amuse au play-back des différents morceaux : à la fois décalé et comique, une sorte d’hommage aux orchestres qui accompagnaient autrefois les spectacles de cirque en live et qui aujourd’hui, pour la grande majorité, hormis au Cirque du Soleil, ont disparu.

Arrive alors dans son vaisseau Mr Pig qui danse et se contorsionne. Il s’en suivra tout un bestiaire d’animaux avec un lapin, un cheval (irrévérencieux celui-ci car au cours du spectacle, il se mettra à chevaucher le petit cheval à bascule tout en vidant la bouteille de champagne : hilarant pour les parents)... Tout au long du spectacle, on rencontre de joyeux personnages, certains font rire, la plupart font rêver. Tarzana en est l’exemple flagrant. Elle est magnifique et gracieuse. Ses prouesses au trapèze volant ou fixe et à la corde et au tissus ne sont plus à démontrer. Mais cette fois-ci, elle apparaît tellement douce et enjouée... Elle s’amuse avec les enfants, elle danse avec frénésie sur scène et lorsqu’elle s’envole dans les airs. Petits et grands sont subjugués. La douceur de ses traits et son énergie si douce et enfantine sont contagieuses.

Les autres artistes aussi s’amusent beaucoup. Hervé Vallée prend un malin plaisir à faire hurler les enfants. À l’aide de son mégaphone, il rejoue une parodie de Guignol en leur posant des questions dont les réponses sont inaudibles car tous les petits s’époumonent tous au même moment. Il se délecte aussi de revisiter le "grand personnage" de Noël. Ici, on fait croire aux enfants que le vieil homme au manteau rouge va apparaître... pour finalement découvrir "Barbe à poux" ! Jouissif !

Différents numéros de contorsions sont également proposés par Séverinne Bellini et Maxime Cravenne, tous deux disposant d’une flexibilité corporelle et d’une maîtrise de l’équilibre à faire pâlir Elastic-Man. Séverinne fait sensation dans son numéro de sirène aérienne et Maxime, alias Mr Pig, dans celui de la danse du hula-hoop.

Une note très intéressante et décalée, propre au Cirque Electrique : lors des différents numéros, les artistes changent de costume sur scène afin d’être plus à l’aise dans l’exécution de leur art. Certains numéros ne requièrent pas de retirer ses vêtements et pourtant, les jupes, vestes et autres volent. Les artistes passent ainsi beaucoup de temps à faire des strip-teases sur scène. Idée géniale et décomplexée où l’on dé-diabolise des tabous qui n’ont pas lieu d’être. Un strip-tease n’est pas forcément pervers et ces changements de costume sous cette forme ne dérangent pas le moins du monde les enfants et leurs parents bien-pensants soucieux de protéger leur progéniture.

Un spectacle drôle, magnifique dans l’exécution des numéros avec des artistes circassiens de très haut niveau, une bande son géniale... Le seul bémol : Abadaba n’est pas vraiment un spectacle théâtral, car il n’y a pas de fil conducteur. Dès les premières minutes, on pourrait s’attendre à suivre le voyage exploratoire de Mr Pig sur une nouvelle planète, mais finalement, l’idée se perd très vite en route. Ce sont les spectateur, qui effectuent un voyage au travers des différents tableaux proposés.

Abadaba est un beau spectacle pour clôturer cette année, tout en couleur, douceur, émerveillement et en (bonne) musique. Les enfants sont ravis car, pour une fois, ils sont véritablement à l’honneur. Le Cirque Electrique a même prévu une fête spécialement pour eux, la "Free kids party", dans le Nouveau Tigre. Histoire qu'ils puissent danser, se défouler, faire la fête et se gaver de sirops et de crêpes au bar. Merci le Cirque Electrique !
Mis à jour le 26/12/2016
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE