• Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.
  • 2147 : c'est la date à laquelle un rapport de l'ONU prévoit que la pauvreté de l'Afrique aura diminué de moitié.
  • Deux monstres sacrés portés par une troupe pleine de feu, entre violence et tendresse, un spectacle à la Mnouchkine…
  • Qui connaît le peintre Philippe Dussaert (1947-1989), plasticien à l’origine du mouvement vacuiste dans les années 80 ?
  • Créé en 2014 au festival d’Avignon, ce spectacle met en scène quatre personnages au mal de vivre plus ou moins marqué.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Il y a dix ans, Allan a quitté son salon pour jouer le rôle de Figaro dans un spectacle professionnel. Aujourd’hui, Allan est acteur… Il devient sous nos yeux le metteur en scène et les acteurs.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 30/11/2016
au 14/01/2017

Du mardi au samedi à 19h.
Lucernaire
53 Rue Notre-Dame des Champs
75006 PARIS
Métro Vavin, Notre-Dame des Champs, Montparnasse Bienvenüe
Tarif : normal
Réservations :
01 45 44 57 34
"Notre Figaro à nous s’appelle Allan. Il y a 10 ans, il a quitté son salon de coiffure pour devenir acteur et jouer le rôle de Figaro dans un spectacle pro. Aujourd’hui, il est comédien et raconte. Il devient alors sous nos yeux le metteur en scène et les acteurs de l’époque pour nous dire la cruelle drôlerie d'une création théâtrale chaotique. Il nous fait rire en faisant de nous les témoins à la fois amusés et soucieux de sa quête de liberté bâillonnée.

Pour écrire notre Figaro, nous avons voulu nous imprégner de ce que cette figure incontournable a charrié au fil des siècles ; nous nous sommes nourris d'une littérature dense et incontournable (l’œuvre de Horvath, la trilogie de Beaumarchais, les écrits politiques de Camus, et tant d’autres). De là est né le personnage d’Allan, un acteur d'aujourd'hui qui cherche, tâtonne, hurle et rit. Nous avons aussi voulu traverser la réalité du métier d'artiste avec décalage et légèreté, sans nous prendre au sérieux, pour en faire une métaphore incisive et drôle de l’existence.

Dans Le Barbier de Séville, Beaumarchais fait dire à Figaro : « Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer ». La singularité de Figaro n’est pas enfermée dans sa solitude. Elle vient au contraire du fait qu’en lui, nous sommes très nombreux… Nos vies manquent parfois cruellement d'humour, Figaro nous invite à porter avec lui son cri de résistance."

Thomas Condemine et Elie Triffault, Septembre 2016


Ce spectacle n'a pas encore été chroniqué
par la rédaction de La Theatrotheque.com.

Mis à jour le 13/12/2016
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE