• Un riche écrivain reçoit la lettre d'une femme qui lui révèle la passion qu'elle a nourrie pour lui, sans que jamais il ne s'en aperçoive.
  • Le pari est osé car cette forme théâtrale, ces enchaînements sans fioritures mettent de côté le divertissement au service de l’écoute attentive.
  • Plus de 30 ans de présence sur scène… L’indémodable Popeck fait toujours recette ! Son fidèle public le suit, toutes générations confondues...
  • La pièce la plus sombre d’Henrik Ibsen où l’auteur oscille entre la critique sociale et  son amour inconditionnel pour un personnage qu’on aurait plutôt tendance à détester.
  • Des jouets qui prennent vie ?! Un rêve d’enfant qui se réalise sur scène dans ce joli spectacle musical mêlant des danses, des chansons et textes drôles et tendres. C’est très réussi et le jeune public adore !


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Robert Bouvier nous conte la vie de François d'Assise d'après l'œuvre de Joseph Delteil dans une adaptation d'Adel Hakim et Robert Bouvier.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 06/07/2016
au 28/07/2016

19h, relâche les 11, 18, 25 juillet.
Théâtre des Halles
4, rue Noël-Biret
84000 AVIGNON
Réservations :
04 90 85 52 57
Joseph Delteil tenait absolument à ce que le nom de François d'Assise ne soit pas précédé du mot "saint", car pour l'auteur, tout homme païen ou croyant peut devenir François d'Assise dès lors qu'il possède l'esprit "françoisier".

Donc Francesco, né vers 1180 en Italie, d'une riche famille faisant commerce de tissu, a mené une adolescence turbulente, commis le péché de chair et fait la guerre à la noblesse d'Assise et de Pérouse. Il est tombé malade dans les geôles d'une prison. De retour chez son père, affaibli, la grâce le touche et une voix lui demande de réparer la chapelle Saint-Damien. Afin d'exécuter cet ordre divin, il ruine son père. Furieux, ce dernier l'assigne en justice et François perd tout et repart nu comme au premier jour de sa naissance. L'église le prend sous sa protection. François devient missionnaire et fait vœu d'extrême pauvreté. Il fonde l'ordre des frères mineurs (franciscains). Il s'en éloigne ne voulant aucun pouvoir et se montre hostile à la création d'une école. Il fait connaissance de Claire avec qui il fonde "l'ordre des pauvres dames". Pris de crises d'angoisse, il se réfugie près de la chapelle Saint-Damien et meurt dans le plus grand dénuement en 1226.

Robert Bouvier, présence flamboyante, commence le récit par une ode à la nature et aux animaux qu'il élève au rang de "frères de l'homme". Tous les antispécistes pourraient, aujourd'hui, prendre François d'Assise comme symbole... Le comédien croque le texte à pleine bouche, sensuel et passionné. Son regard lumineux découvre la vie comme un jeune enfant. Il affronte l'adversité avec fermeté et endosse son rôle d'homme libre ardemment, de sa jeunesse assumée à sa rédemption sincère. Joyeux, enthousiaste, juste, naïf, profond, il passe d'un registre à l'autre avec naturel, porté par un texte qui devient sien et une mise en scène subtile et très efficace d'Adel Hakim.
Mis à jour le 19/07/2016
NOTEZ-LE
Représentations franco-italiennes les 12, 19 et 26 juillet.
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE