• Il est trois heures du matin, Franck bougon termine de ranger le bar et 
s'apprĂŞte Ă  fermer l'Ă©tablissement, quand surgit une jeune fille. C'est 
vrai il pleut très fort dehors et il tonne même. Mais bon il est trois 
heures du matin !!
  • Un an après leur rupture, Alice dĂ©barque Ă  trois heures du matin, chez Hugo !! Elle qui croyait Ă  l’amour Ă©ternel, pur, absolu, lui plus terre Ă  terre, rĂ©aliste, peut-ĂŞtre moins envie de « s’installer ».
  • Encore ! Allez-vous me crier dans les oreilles. Ben oui, encore, mais lĂ  c’est un misanthrope pas commun. D’abord cela se passe de nos jours. Ils ont tous des tĂ©lĂ©phones portables. Rien ne choque, tout est plausible. VoilĂ  l’extraordinaire talent de Molière.
  • Et nous voilĂ  embarquĂ©s dans une sĂ©rie d'Ă©vènements avec les spectateurs comme principaux
  • HystĂ©ries est une sĂ©rie de saynètes sur la rupture, l’amour, la trahison et mĂŞme le meurtre .


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




"L’amour ne voit pas avec les yeux mais avec l’imagination" (William Shakespeare)

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 02/06/2015
au 04/06/2015

21h30.
Les Nuits de Fourvière
Théâtres Romains
6, rue de l’antiquaille
69005 LYON
Funiculaire, arrêt Minimes Théâtres Romains
Réservations :
04 72 32 00 00
Bottom, le tisserand, peut être rassuré. Ce soir, la lune, côté cour, bien ronde dans le firmament, projette ses rayons de lumière sur la grande scène de l'Odéon. On ne pouvait rêver plus belle mise en scène pour le lancement de cette 70e édition du festival des Nuits de Fourvière, à Lyon. L'événement profite même d'une chaude soirée de printemps qui, l'espace d'une représentation, se transforme par magie en une étonnante nuit d'été, quelque part dans une étrange forêt près d'Athènes. C'est là que vont se jouer les amours et les désamours des personnages de Shakespeare, par le jeu des philtres d'amours du Roi des fées et ses drôles de lutins fantastiques qui peuplent ces lieux prétendus si paisibles. On y croisera, au passage, la Reine des fées qui s'amourache d'un... âne et une troupe de théâtre amateur, celle des artisans de la cité, bien décidés à s'improviser comédiens et venus ici, répéter, à l'abri des regards, leur création autour de Pyrame et de Thisbé, prévue pour le mariage de Thésée.

Les Nuits de Fourvière frappent les trois coups d'une fort belle manière, avec Shakespeare mis en scène par Tim Robbins. Le cĂ©lèbre acteur-rĂ©alisateur amĂ©ricain dĂ©voile, pour la première fois en France, sa crĂ©ation – en anglais surtitrĂ© – avec son Actors' Gang venu tout droit de Los Angeles. Un spectacle fĂ©erique, entre comĂ©die et chorĂ©graphie, dans un rythme effrĂ©nĂ©, avec un grain de folie (et de moutarde !) et d'allĂ©gresse. Les deux heures quarante, entrecoupĂ©es d'un court entracte, filent comme un rĂŞve Ă©veillĂ©, au rythme de la musique (originale) et des effets sonores interprĂ©tĂ©s en direct par les musiciens, Ă  jardin. Nul besoin de dĂ©cors, quelques accessoires suffisent, portĂ©s par les comĂ©diens eux-mĂŞmes : des branchages pour reprĂ©senter la forĂŞt, et de larges voilages bleutĂ©s qui traversent la scène de part en part, histoire d'Ă©voquer l'Ă©pais brouillard qui se lève soudain, comme par enchantement. Et la magie opère... Point n'en faut pour se mettre dans l'ambiance et suivre avec dĂ©lectation les mille et une pĂ©ripĂ©ties que nous rĂ©serve cette Ă©trange nuit d'Ă©tĂ©... qu'on est dĂ©cidĂ©ment pas près d'oublier. Tout finira bien, soyez-en assurĂ©s. Il n'y a qu'Ă  entendre les applaudissements nourris Ă  l'issue de la reprĂ©sentation et voir les mines rĂ©jouies des spectateurs qui, dans une explosion de joie, libèrent, dans le ciel Ă©toilĂ©, un feu d'artifices de... coussins ! Un rĂŞve ?
Mis à jour le 03/06/2015

  En complément
 À LA UNE Nuits magiques Ă  Fourvière (Lyon)

VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE