• Trio endiabl√© √† la mani√®re d'un vaudeville,¬†
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens d√©jant√©s, des textes dr√īles et percutants, voil√† la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste¬†! Ils puis en tourn√©e en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle √©bouriffant et dr√īle qui tourne en r√©gion parisienne et en province¬†!
  • ''<i>L‚Äôhomme le plus aim√© des Fran√ßais</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n‚Äôest d√©sesp√©r√©.
  • Th√©√Ętre de papier, d‚Äôobjets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (√† partir de 7 ans), d'apr√®s les dessins de Semp√©.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites



Elise ou la vraie vie
Manufacture des Abbesses (PARIS)
de Claire Etcherelli
Mise en scŤne de Eva Castro
Avec Eva Castro (adaptation d'apr√®s le roman de Claire Etcherelli √©dition Deno√ęl 1967)

L'adaptation du roman de Claire Etcherelli, Elise ou la vraie vie, par Eva Castro sur la scène de La Manufacture des Abbesses rouvre une plaie qui ne s'est jamais refermée, la condition des immigrés nord africains vivant à Paris.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 29/03/2015
au 13/05/2015

Mercredi à 21h. dimanche à 20h. lundi, mardi à 19h.
Manufacture des Abbesses
7 rue Véron
75018 PARIS
Métro Abbesses, Blanche
Rťservations :
01 42 33 42 03
Site Internet
L'écriture de Claire Etcherelli, une vérité romancée de la période sombre de Paris vécue de l'intérieur avec la guerre d'Algérie. Les mots sont justes, les morts sont injustes, l'industrie exploite les Algériens, la France rejette les Algériens. Les rafles des années quarante orchestrées contre le peuple juif n'ont pas suffi. De nouvelles rafles sont organisées contre les immigrés algériens séjournant dans la capitale et suant de tout leur corps à la chaine des grandes usines. Le discours des politiques depuis 1958 n'a guère évolué, sur le papier, il est écrit en noir et entre les lignes, le blanc-bleu en ressort. Preuve en est avec les résultats des dernières élections dans la métropole, lesquelles voient monter les voix des extrêmes.

Le roman, Elise ou la vraie vie, √©dit√© chez Deno√ęl en 1967 se veut, en 2015, toujours d'actualit√©. Elise et son fr√®re, Lucien, ont √©t√© √©lev√©s enfants chez leur grand-m√®re. Lucien monte √† Paris et trouve un emploi dans une usine de fabrication d'automobiles. Il invite Elise √† Paris et profite de l'occasion pour la faire rentrer √† la chaine dans la m√™me usine. Elise d√©couvre un monde o√Ļ l'homme est le sujet de la machine et l'obsession des petits chefs, un monde qui incarc√®re les employ√©s √† travailler neuf heures par jour dans des conditions inhumaines. Elle croise le chemin d'Arezki, ouvrier alg√©rien, sur les chaines de montage. Entre eux, nait une complicit√©, une amiti√© et un amour.

Jusqu'o√Ļ pourront-ils se promener sans √™tre montr√©s du doigt et de l'Ňďil ? Leur amour, sera-t-il compatible avec la situation du moment ? Eva Castro porte la double casquette de metteure en sc√®ne et de com√©dienne dans Elise ou la vraie vie. Elle pose un regard juste en adaptant le texte avec une sensibilit√© et une singularit√© qui donnent un rendu tr√®s int√©ressant la pi√®ce √©voluant. Elle aborde sans pathos le r√©cit d'Elise, r√©cit qui s'accorde aux femmes d'hier √† aujourd'hui, lesquelles traversent les affres de la x√©nophobie directement ou indirectement. Eva Castro ne feint pas les exhalaisons de son personnage, lequel survit entre les difficult√©s du travail √† la cha√ģne, l'indiff√©rence et la violence des contremaitres, un salaire qui permet √† peine de se loger et de manger un peu. Elise s'exile de sa condition au fur et √† mesure que la complicit√© avec Arezki s'installe dans une intimit√© vite remarqu√©e par l'intol√©rance des autres, les Fran√ßais. L'√©motion d'Eva Castro r√©sonne dans son jeu car le pouls d'Elise bat plus vite, il pousse la jeune femme √† tomber amoureuse, √† ressentir des choses comme des pulsions, √† n'√™tre plus tout √† fait elle-m√™me. Elise est femme avant d'√™tre un matricule dans une usine.

Eva Castro réalise une mise en scène exigeante et percutante, laquelle rentre de plein fouet dans la sombre histoire du Paris de 1958. Elle aborde avec une connaissance affinée les rafles, les ratonades, les insultes proférées contre les immigrés d'Afrique du nord et d'ailleurs, la méchanceté des Français de 'souche' contre tout ce qui est étranger. Le texte de Claire Etcherelli résonne de la bouche d'Eva-Elise, le ton est propre, le timbre vibre selon les situations du moment.

A cette mise en scène de tout premier plan, il convient d'associer une scénographie construite à base de cartons. Lesquels se montent et se démontent, s'articulent et se désarticulent, s'ouvrent et se referment, un peu dans l'esprit d'une armoire normande qui fleure les souvenirs, les histoires, les intimités. Un travail subtil de Valérie Valéro qui s'est également affairée aux tenues portées par Elise-Eva. La lumière de Jean-Marc Oberti, la musique de Fanny Rome, la bande son de Frédéric Picart, un belle couture technique et artistique qui compose l'harmonie de la pièce.

Elise ou la vraie vie, un roman √† lire ou √† d√©couvrir, une adaptation th√©√Ętrale d'Eva Castro profond√©ment ancr√©e dans l'esth√©tique historique o√Ļ l'homme devient l'improvisateur malheureux de son destin. Une magnifique interpr√©tation sur la question de la tol√©rance de l'autre.
Mis à jour le 01/04/2015
VOTRE AVIS
PETEMOUNTAIN. Bonjour-bonsoir, J'ai vu là un spectacle magnifique ! Une comédienne prodigieuse. J'ai vécu avec émotion cette aventure personnelle et collective, narrée, jouée, vécue par Eva Castro qui, de bout en bout tient le fil du texte de Claire Etcherelli, de l'adaptation jusqu'à la scénographie parlante et efficace (dont elle est l'auteure et l'utilisatrice) aussi juste que son interprétation des personnages et des sujets de la pièce. Bravo. Courrez-y !
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE