• Trio endiabl√© √† la mani√®re d'un vaudeville,¬†
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens d√©jant√©s, des textes dr√īles et percutants, voil√† la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste¬†! Ils puis en tourn√©e en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle √©bouriffant et dr√īle qui tourne en r√©gion parisienne et en province¬†!
  • ''<i>L‚Äôhomme le plus aim√© des Fran√ßais</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n‚Äôest d√©sesp√©r√©.
  • Th√©√Ętre de papier, d‚Äôobjets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (√† partir de 7 ans), d'apr√®s les dessins de Semp√©.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Deux ampoules sur cinq, un carnet de notes écrit au terme de plusieurs rencontres entre Anna Akhmatova, poétesse russe du XXe siècle, et Lydia Tchoukovskaia, femme de lettres et écrivain russe.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 02/12/2014
au 19/12/2014

20h. Dimanche à 15h30.
Th√©√Ętre G√©rard-Philipe
59, boulevard Jules-Guesde
93210 SAINT-DENIS
Rťservations :
01 48 13 70 00
Site Internet
Th√©√Ętre G√©rard-Philipe sis √† Saint-Denis, un lieu de rencontres et de cultures r√©cemment mis en sc√®ne par une d√©ferlante m√©diatisation de la performance de Brett Bailey, Exhibit B. Les pour ont pu voir cette cr√©ation, les contre ont perturb√© la performance, scand√© des propos difficiles √† comprendre et manifest√© une col√®re rouge sanguine. Parenth√®se. Dans son √©dito d'ouverture de saison au TGP, Jean Bellorini d√©clarait : "Le th√©√Ętre est l'endroit du vivant...Il y a une forme de d√©livrance dans le choc po√©tique d'une repr√©sentation th√©√Ętrale."

La sc√®ne du Th√©√Ętre G√©rard-Philipe, c'est l'√©clectisme de la rencontre des oppos√©s artistiques et ce pluralisme d'individualit√©s est humainement passionnant. Deux ampoules sur cinq, le choc po√©tique d'une repr√©sentation th√©√Ętrale.

La vie d'Anna Akhmatova, une po√©sie d√©di√©e √† l'amour et √† la trag√©die. Trois mariages, un fils, une Ňďuvre po√©tique reconnue, une plume controvers√©e de nombreuses ann√©es durant, Anna conna√ģt la purge litt√©raire aliment√©e par les intellectuels du pouvoir.

Lydia Tchoukovskaia, fille de l'écrivain Kornei Tchoukovski, s'inscrit dans une écriture engagée. Engagé devait l'être son mari pour avoir été arrêté et fusillé. Exclue de l'Union des écrivains soviétiques comme Anna Akhmatova, l'estime de la critique et la reconnaissance publique interviendront tardivement avec son roman La Plongée, édité à la fin des années 80.

Deux ampoules sur cinq, une pièce adaptée des notes extraites des rencontres entre Anna Akhmatova et Lydia Tchoukovskaia, par Isabelle Lafon. En France, les éditions Albin Michel ont été les dernières à publier Entretiens avec Anna Akhmatova. Un livre d'impressions déclinées en confessions identiques à des pierres qui hurlent, des sentiments qui traduisent des vides existentiels, des mots relevés sur des omissions de l'essentiel, des paroles qui tremblent à l'évocation de vers dévastés par l'ignorance. Les notes de Lydia Tchoukovskaia sur Anna Akhmatova effleurent avec pudeur la femme, éclairent la poésie de l'auteure, s'osent à l'accompagner dans des silences avec des mots simples.

La mise en scène d'Isabelle Lafon, un exercice littéraire qui prend appui sur une succession de dates extraites aux notes. L'essence de la poésie d'Anna vit et vibre à la lecture de quelques passages par Lydia Tchoukovskaia, interprétée dans la pièce par Isabelle Lafon. La scénographie, une longue table sur laquelle sont disposés des livres en vrac. Les couvertures abimées traduisent des heures de lecture assidue, les titres en cyrillique inscrits sur la tranche incitent à prendre les livres pour les découvrir.

Anna Akhmatova est interpr√©t√©e par Johanna Korthals Altes. D'abord install√©e en bout de table, elle prend place √† c√īt√© de Lydia au fur et √† mesure que les dates d√©filent. Leurs visages se d√©coupent sous le halo de la faible lumi√®re renvoy√©e par la lampe pos√©e devant une pile de livres. Lydia lit √† Anna ses notes, Anna les √©coute et les argumente de propos personnels et parfois impr√©cis. Le public, pris √† t√©moin de cette rencontre entre les deux femmes de lettres russes, √©clairent des torches remises avant la repr√©sentation, Anna Akhmatova. Le cheveu aussi noire que l'encre qui lui servit √† √©crire ses po√®mes, Anna passe en revue certaines parenth√®ses de sa vie de femme et d'√©crivain. Ses yeux plongent dans la p√©nombre de la salle et en remontent quelques vers lus ou r√©cit√©s par Lydia.

Isabelle Lafon et Johanna Korthals Altes se livrent à page ouverte dans une Russie gangrénée par une misère sociale et intellectuelle. Certains littéraires doivent taire leur plume au risque d'être exclus de l'Union des écrivains soviétiques. Lydia Tchoukovskaia et Anna Akhmatova en furent et estime leur fut restituée au seuil de leur carrière.

Deux ampoules sur cinq, des notes sensibles et tragiques √† √©couter de la voix d'Isabelle Lafon et de Johanna Korthals Altes dans cette magistrale adaptation et mise en sc√®ne confondue. "Nous vivons tous pour l‚Äôavenir et je ne veux pas qu‚Äôune tache aussi inf√Ęme reste sur moi", extrait d‚Äôune lettre d‚ÄôAnna Akhmatova √©crite √† Staline en 1938.
Mis à jour le 11/12/2014
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE