• Qui a eu cette idée folle un jour d'inventer l’école ?
  • Férue de mathématiques, elle fait rêver tous les cancres, car ces mathématiques-là, on les aborde avec joie.
  • Un des chefs d’œuvre du Grand Will : Othello. Ce défi, l’équipe de Jean-Luc Jeener l’a relevé.
  • Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




"Welcome, bienvenue, welcome, au cabaret, to cabaret... des Frangines !"

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 22/07/2014
au 28/08/2014

Le Funambule Montmartre
53, rue des Saules
75018 PARIS
Métro Lamarck Caulaincourt
Réservations :
01 42 23 88 83
Le Cabaret des Frangines. Dès le titre, le ton est donné. Mais en entrant dans la salle, le public est loin de se douter de ce qui l’attend. Un spectacle génial et une fabuleuse soirée qui redonne le sourire. Voici deux sœurs, deux artistes complètes, deux femmes magnifiques et passionnées ; fatiguées, usées de passer moult auditions de danse pour exercer un métier qu’elles adorent mais qui se retrouve coincé dans un système injuste, sélectif et vicié. Au bout du rouleau, en pleine remise en question de ce choix de carrière et de la possibilité de réaliser leur rêve, elles décident de monter leur propre spectacle, Le Cabaret des Frangines. Quelle merveilleuse idée !

Pendant une heure vingt, ces demoiselles vont raconter avec humour, autodérision, imagination, grâce et féminité leur parcours, leurs espoirs, leurs déboires et leurs fous rires. Partageant ainsi de leur vie et de leur énergie à un public qu’elles conquièrent dès les premières minutes, premières notes et premiers pas de danse du spectacle.

Elles sont fraîches comme la rosée, possèdent l’esprit espiègle et malicieux de l’enfant ; et pourtant, on sent que les sœurs ont de la bouteille. Deux artistes talentueuses qui allient danse (avec un très beau niveau), chant et comédie. Du cabaret, du vrai, celui des comédies musicales qui ont fait la renommée de Broadway. De ces spectacles où les artistes savaient tout faire. D’ailleurs, les sœurs Janicot savent et font tout. Les chorégraphies, les décors (et oui, elles sont aussi techniciennes de plateau), les costumes... on sent qu’elles ont mis tout leur cœur et beaucoup de leur talent dans cette création unique.

Unique est le mot approprié car en plus d’être un vrai spectacle, bien loin des soupes commerciales d’ersatz de comédies musicales que l’on retrouve en France, et dans de nombreux autres pays malheureusement, Le Cabaret des Frangines possède cette originalité qu’il se fait en famille. Les sœurs possèdent une connexion rare sur un plateau, une complicité et un amour qui se ressent et transporte le spectacle. De plus, c’est Monsieur Janicot qui a fait tous les arrangements musicaux. Quand on vous dit que ça reste en famille... Une autre de leur brillante idée et de savoir s’entourer. Comme metteur en scène et comédien, elles ont choisi Alexandre Lenis. Parfait ! Avec sa grande taille et ses possibilités infinies de se transformer, elles ont fait un choix juste. Il apporte une touche de masculinité, tout en finesse et en hilarité au spectacle. Et comme les trois s’entendent à merveille, c’est un trio qui fonctionne extrêmement bien.

Des grimaces, des anecdotes, des corps qui s’envolent, du swing, beaucoup de swing, les demoiselles en sont friandes et on les comprend. Les chansons sont entraînantes et variées. Les artistes jouent sur les styles, les rythmes, les histoires, les genres... Du jazz, du blues, du reggae, de la chanson française, des claquettes ! Quand on vous dit que c’est un spectacle musical complet. D’ailleurs, c’est avec intelligence qu’elles réutilisent à leur manière de vieilles et moins vieilles chansons françaises pour les adapter, les mélanger et nous raconter leur histoire. Malin !

Mais avant toute chose, c’est la réalité du quotidien des artistes qu’elles nous dévoilent. Du travail alimentaire avant que sa carrière ne décolle et permette d’assurer le paiement des factures ; des auditions foireuse et foirées, du metteur en scène ou chorégraphe complètement barré et imbuvable... Elles lèvent un voile sur une réalité difficile vécue par des milliers d’artistes. Pour exercer ce métier que l’on adore et qui est si exigeant en tout (investissement corporel et mental, temps, argent...), on est souvent prêt à accepter tout et n’importe quoi. Comme se retrouver à jouer Véra l’iguane dans le spectacle musicale de Dora l’Exploratrice...

Un grand merci et bravo donc à ce trio d’artistes qui offre un spectacle fait avec le cœur et l’envie, où l’amour (qu’il soit fraternel, amical ou celui de sa passion et de son métier) est le moteur de cette création. En souhaitant au Cabaret des Frangines une belle route car ce spectacle et ses interprètes possèdent tous les talents nécessaires aux véritables artistes qui se donnent entièrement pour partager un instant de bonheur avec le public. N’est-ce pas là la finalité de l’art scénique ?
Mis à jour le 12/09/2014
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE