• Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle ébouriffant et drôle qui tourne en région parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimé des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est désespéré.
  • Théâtre de papier, d’objets et de marionnettes, de la Cie Les Ateliers du capricorne pour les enfants (à partir de 7 ans), d'après les dessins de Sempé.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Dites-moi que je rêve, une aventure humaine théâtralisée avec les facéties d’une jeune metteure en scène et la désinvolture des comédiens de la compagnie Le Fil a tissé.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 11/02/2014
au 22/02/2014

Du mardi au samedi à 21h15.
Théâtre de Belleville
94 rue du Faubourg du Temple
75011 PARIS
Métro Belleville ou Goncourt
Réservations :
01 48 06 72 34
Site Internet
Le théâtre russe bat la scène parisienne depuis quelques jours, côté Seine. Des billets d’humeur distribués à bon escient, la (re)découverte des auteurs russes, Tolstoï, Dostoïevski, Tchekhov, Gogol, une incitation à pousser la porte des librairies et des bibliothèques pour se plonger dans des ambiances qui exhalent des parfums d’humanité et d’humilité. Lire Gogol, un délire avant l’ivresse ressentie après deux ou trois autres lectures. Une ivresse livresque servie avec subtilité par Gaëlle Hermant, une histoire mise en situation dans l’esprit cabaret. Gaëlle emmène le public dans l’univers de Gogol, lequel se démarque de ses contemporains par une écriture fantasque, voire troublante. Il pose les limites de l’acceptabilité de l’homme sur lui-même jusqu'à un seuil difficilement atteignable. Le réalité raisonne l’imagination, la folie déraisonne le rêve. Réalité et folie s’affrontent dans un jeu de perversité psychologique, la paranoïa s’installe progressivement.

Résumé. Poprichtchine occupe la fonction de tailleur de plumes au cabinet de son excellence. Modeste fonctionnaire d’un ministère, il s’éprend de Sophie, la fille du directeur. Commence dès lors, l’histoire du petit fonctionnaire tenaillé par un projet inaccessible, l’amour impossible.

La scène du théâtre de Belleville découvre la scénographie inattendue d’Alexandre Serrano, des parapluies ouverts suspendus à la structure. Au ‘Pourquoi’, le fil de la narration lèvera le point d’interrogation à l’envers. Qu’elle est belle à regarder cette nouvelle génération de gens de théâtre, techniciens et comédiens. Fiat lux pour Denis Koransky avec la création lumière, la sienne. Un jeu d’effets spécialement créés pour cette pièce dans lequel les comédiens glissent avec légèreté. La magie de la mise en scène, les comédiens font corps avec les personnages. Ils les expriment au gré des émotions projetées, ils les vivent comme s’ils étaient un peu d’eux en se donnant entièrement.

La dynamique de mouvements, un peu désinvolte, un peu marionnette, une façon de s’accorder à la faconde. Le rythme est soutenu, les souffles retiennent l’air le temps d’une virgule musicale. Un-deux-trois accords de violons de Viviane Hélary, la vie reprend sur scène. M’zèle Hélary, une artiste instantanée unique et poétiquement musicale ou musicalement poétique.

Louise Rébillaud, la comédienne magnifie son interprétation en conciliant habilement le geste au regard. Ses yeux accompagnent les mains, un esquisse visuelle signée Louise Rébillaud. Clément Séjourné, Damien Vigouroux, deux artistes au tronc commun. Ils se partagent l’histoire de Poprichtchine avec une aisance déconcertante car ils véhiculent simultanément les troubles et les jouissances émotionnelles, la solitude et la liberté de penser.

Dites-moi que je rêve, une pièce où les mots humanité et poésie riment avec Gaëlle Hermant, Viviane Hélary, Louise Rebillaud, Clément Séjourné, Damien Vigouroux.
Mis à jour le 17/02/2014
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE