• Peut-être réussirez-vous, vous, à vous sortir des pièges brûlants de l’identité ?
  • La musique de Chopin et les mots de Wilde !
  • Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle ébouriffant et drôle qui tourne en région parisienne et en province !


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Un voyage dans un univers merveilleux où l’imagination de l’enfance côtoie la réalité de la mort.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 22/11/2013
au 19/01/2014

Vendredi et samedi à 16h et 20h, dimanche à 15h et 19h.
Grand chapiteau du cirque du Soleil
Ile Seguin
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
commander_100x30_02.gif
Site Internet
Le Cirque du Soleil joue les prolongations avec son dernier spectacle Kooza et nous offre un spectacle époustouflant et coloré pour les fêtes de fin d’année. Sous un immense chapiteau, le public est accueilli par des clowns, des policiers déjantés, des spectateurs farceurs et de jolies créatures sorties tout droit de contes de fées. Une fois tout le monde installé, les lumières s’éteignent et sur la piste s’infiltre la magie de Kooza.

Un petit garçon, l’Innocent, joue avec son cerf-volant. Le facteur lui apporte un colis. Un colis bien curieux, une boite, "kooza" en sanscrit. D’où jaillit le Trickster. Personnage mystérieux et doté de pouvoirs magiques, il est le Loyal qui ouvre les portes de l’univers enchanté. A la fois énigmatique et bienveillant, il est le fil conducteur du spectacle, celui qui ouvre les yeux de l’enfant et les fait scintiller de mille feux.

Aussitôt, les numéros s’enchaînent, le charivari, grand classique du cirque depuis des centaines d’années ; la contorsion, le duo unicycle, l’équilibre sur chaise, les funambules, le trapèze, les cerceaux et autre roue de la mort... Une grande majorité de numéros sont réalisés en solo mais certains sont en duo, trio ou encore avec une belle et grande équipe d’une dizaine d’acrobates. Chaque numéro est un défi. Les artistes repoussent les limites, les lois de l’apesanteur, ils jouent avec la mort et avec les possibilités de leur corps. Les trois demoiselles contorsionnistes en sont un exemple incroyable de charme et de souplesse. Leur prestation est à couper le souffle. C’est à la fois gracieux et surhumain. A l'image des reptiles, elles ondulent, se transforment et se mêlent dans des tableaux uniques.

Kooza est un spectacle qui réunit la beauté, la grâce et la force, la puissance à la fois physique et mentale. Tout est réalisé à partir d’une oscillation entre deux univers. Même dans la musique elle-même. Les musiciens et les deux chanteuses sont installés en fond de scène dans une superbe structure mobile, sorte de balcon évolutif. Selon les numéros et les univers, l’ambiance est plus jazzy ou orientale, douce, rythmée, intense... Les deux chanteuses deviennent lead à tour de rôle et se répondent.

Un voyage des sens à tous les niveaux. L’esthétisme du spectacle est travaillé jusque dans les plus petits détails et c’est une palette de couleurs et de paillettes qui réjouissent nos pupilles. Chaque artiste et numéros ont un univers et un code couleur qui leur sont propres. La costumière a réalisé là un travail de titan, mais qui vaut largement la peine qu’elle s’est donnée. Du début à la fin, c’est une pure merveille. Notons tout particulièrement les costumes du Trickster qui changent à chacune de ses apparitions.

Un spectacle sous le signe du bien et du mal. Dans la deuxième partie, nous quittons le monde pur, innocent, coloré et fantastique de l’enfance pour découvrir celui de la mort avec des squelettes et des créatures plus infernales. Le cirque étant depuis des siècles un spectacle destiné à un public familial et même majoritairement à des enfants, rien de choquant ou de terrifiant là-dedans. Nous sommes plus proches de la célébration des morts du côté du Brésil. Des squelettes ? Oui, mais colorés, qui savent danser et faire la fête.

Le seul élément qui pourrait paraître légèrement tendancieux serait plutôt les clowns. Ils sont trois, un roi déjanté, deux sujets qui le suivent partout et un chien flippant : un artiste dans un costume. Il est donc très grand, pas réaliste et a des réactions trop humaines ou caricaturales pour être crédible et drôle. Le roi à des manières et un humour très british, il est décalé mais drôle et sympathique. En revanche, ses deux acolytes ne font pas preuve d’une grande originalité, ni même de finesse. Et c’est bien là un tort assez gênant. Ils sont parfois même à la limite du scabreux et cela devient très étrange de la part de clowns. Encore plus de la part des clowns de cirque, qui s'adressent à des enfants, dans l’un des plus grands et plus beaux cirques du monde.

Il n’en reste pas moins que Kooza est un spectacle somptueux, simple dans son histoire mais complexe dans sa réalisation, sa performance et son visuel. C’est une merveille à voir à tous les âges. Enfin un cirque digne de ce nom qui fait retomber en enfance chacune des personnes présentes sous le chapiteau, sans aucune exception.
Mis à jour le 02/12/2013
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
logo120_50_logo_fnac.gif
PUBLICITE